samedi 28 janvier 2023
Accueil | Société | Ogossagou: Les seigneurs du mal ont encore sévit!

Ogossagou: Les seigneurs du mal ont encore sévit!

Le vendredi 14 février tôt le matin, la localité d’Ogossagou dans le cercle de
Bankass, région de Mopti a fait l’objet d’attaque meurtrière commise par des
hommes armés non identifiés. Le bilan provisoire donné par le Gouvernement
à travers son communiqué fait état de 21 morts et des disparus parmi les
populations civiles, des cases et des céréales incendiées de même qu’un
nombre important de bétail calciné et emporté.
Encore Ogossagou! Les habitants de cette localité sont encore écœurés comme, le
jour du 23 mars 2019 où ils ont subi le plus grand nombre de massacre depuis le
début de la crise multidimensionnelle au Mali. Une attaque, qui a fait au moins 157
morts. De nouveau, ce village peulh a été victime d’attaque meurtrière le vendredi
14 février, tôt le matin.
Selon le communiqué officiel du gouvernement sur cette barbarie, cette violence
sanglante a coûté la vie à 21 personnes avec des portés disparus parmi les
populations civiles. D’autres dégâts ont été constatés, à savoir des cases et des
céréales incendiées ainsi qu’un bon nombre de bétails calcinés et volés.
Dans ce même communiqué, il est indiqué, qu’un détachement des FAMa a été
dépêché dans la zone pour traquer les assaillants. Après avoir condamné une fois
de plus avec la plus grande énergie cet évènement malheureux, le gouvernement
dans ce communiqué, rassure que les investigations seraient menées pour
déterminer les circonstances de ces crimes, arrêter et traduire les auteurs devant les
juridictions compétentes.
De même, le pouvoir exécutif garantit de continuer à assurer la protection des
populations et de recréer les conditions d’une véritable cohésion qui est gage d’une
paix durable dans le pays.
Mariam SISSOKO

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Interdiction du sachet plastique au Mali: La persistance de la vente cache-t-elle un négoce protégé?

  Sous la table, le boutiquier du coin offre encore un emballage censé prohibé par …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils