lundi 6 décembre 2021
Accueil | Société | Office national des postes du Mali : Un casse-tête pour le Gouvernement

Office national des postes du Mali : Un casse-tête pour le Gouvernement

Les difficultés de la poste du Mali sont au centre des préoccupations des autorités. Pour booster le secteur, un projet de lois a été adopté lors du Conseil des Ministres du 30 novembre 2016. Ainsi, le Gouvernement entend créer les conditions d’une saine concurrence dans le secteur. Un Conseil de cabinet, présidé par le Premier Ministre, Modibo Kéïta, s’est aussi tenu pour affirmer la relance de la poste malienne.

 

Le secteur postal est l’un des vecteurs importants pour le développement économique et social de tout pays en facilitant les échanges et la communication entre les personnes, les entreprises ou les localités. La loi du 13 juin 1994, inspirée du Traité de la conférence des postes et télécommunications de l’Afrique de l’Ouest, confère à l’Office national des postes un monopole sur l’activité postale, notamment le pouvoir de concession du service postal moyennant le versement d’une redevance à la charge du concessionnaire. L’ordonnance du 20 septembre 2011, portant création de la poste a supprimé ce monopole de concession et ouvert ainsi le secteur postal à la concurrence. L’ouverture du marché postal à la concurrence et les insuffisances du cadres juridique pour réglementer le secteur, ont permis aux opérateurs privés d’investir dans les seuls segments porteurs au détriment de la   poste. Le projet de la loi adoptée vise à corriger ces insuffisances et à créer les conditions d’une saine concurrence dans le secteur.

Dans ce cadre, il définit les activités postales entrant dans son champ d’application et précise des exclusions ; il détermine le rôle de chaque acteur et définit le contenu du service public de la poste ainsi que les services réservés ou non réservés ; Il traite aussi de la régulation du secteur, des régimes juridiques applicables aux activités postales et du financement du service postal universel ; le projet de loi portant réglementation du secteur postal impartial, titulaire d’agréments délivrés par la poste un délai de 6 mois pour se conformer à la nouvelle réglementation.

Zénébou Maïga : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Vente de fausses attestations de licence à USJPB: Deux membres du réseau aux arrêts 

    Dans l’affaire de la vente de fausses attestations de licence, deux membres du …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils