vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Société | Nord du Mali : Trois soldats français blessés dans la nuit de samedi à dimanche
Les derniers éléments français se sont désengagés du site du crash du vol AH 5017 le lundi 4 août 2014 pour retourner sur la base de Gao. La sécurité et la gestion du site est désormais assurée par les forces armées maliennes. Le convoi est composé du poste de commandement, d'un peloton d'éclairage du 12e RC, du détachement de liaison et d'appui opérationnel (DLAO) armée par le 1er REC, et des éléments du soutien logistique.

Nord du Mali : Trois soldats français blessés dans la nuit de samedi à dimanche

Un engin explosif d’origine inconnue a blessé trois soldats français de la force Barkhane. «L’explosion de cet engin s’est produite dans la nuit de samedi à dimanche » nous apprend notre source selon laquelle les blessés étaient dans un véhicule faisant partie d’un convoi qui roulait près de Tessalit, dans le Nord du pays. Deux de ces soldats blessés ont été aussitôt transportés en France en raison de la gravité de leurs blessures. Le troisième, quant-à-lui, est soigné sur place.

L’information est confirmée par le Ministère français des Armées, même si, pour l’instant, il n’est pas en mesure de donner plus de précisions quant à l’origine de l’explosion. Selon cette source, les circonstances de l’explosion ne sont pas encore établies: «Le véhicule blindé léger à bord duquel circulaient les soldats touchés a déclenché, on ne sait pas encore comment, un engin explosif d’origine indéterminée. On ne sait pas encore si c’est une mine. L’explosion, survenue dans la nuit de samedi à dimanche, a touché un véhicule à bord duquel circulaient les trois soldats français, tous trois touchés par l’explosion. Le premier, blessé légèrement, a été pris en charge sur place et est toujours au Mali. Les deux autres soldats, plus sérieusement touchés, ont dû être rapatriés en France dans la journée de dimanche. Leur pronostic vital n’est pas engagé», précise toutefois ce Ministère.

Rappelons que c’est la deuxième fois en un mois que des membres de la force Barkhane qui compte 4000 soldats dont 1600 déployés uniquement au Mali, sont blessés dans notre pays. Début juin, plusieurs soldats avaient été blessés par un tir de mortier. Un blessé grave avait dû être opéré sur place.

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

VOL DE MOTOS A KAYES N’DI: 3 personnes arrêtées par la Police 

    Le Commissariat de Police du 2e arrondissement de Kayes a mis la main …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils