lundi 6 décembre 2021
Accueil | Société | Nord du Mali : Le GATIA à l’image d’un mouvement terroriste à Tidermené

Nord du Mali : Le GATIA à l’image d’un mouvement terroriste à Tidermené

Le 10 février 2017, dans le village de Tidermené, situé à 100 km de la ville de Ménaka, le groupe GATIA a, lors de son dernier passage dans la zone, causé des dégâts énormes chez des populations civiles. Outre les accusations de graves cas de tortures, il y a eu plus d’une trentaine de personnes innocentes enlevées ; des motos, téléphones satellitaires et 5 véhicules emportés et des domiciles et lieux de commerce pillés.

Les faits qui vous sont rapportés ici se sont produits, selon notre source, le 10 février dernier, dans l’un des villages du cercle de Ménaka. Précisément à Tidermené. Il s’agit d’une attaque perpétrée par le GATIA dans le seul but de se livrer à des scènes de pillages pour faire ravitailler ses agents en biens de première nécessité et nourriture sur le dos des pauvres populations locales. Ce, en se livrant à des actes de vandalisme, de terrorisme et de violation des Droits de l’Homme dégâts dans la zone de Tidermené. Il y a eu, au cours de cette attaque, cinq 5 véhicules enlevés et, toujours selon notre source, des motos et téléphones satellitaires emportés et des civils torturés.

C’est acte de terrorisme déguisé a étonné les Habitants de ce village à telle enseigne qu’ils se demandent comment ces mouvements se disent protecteurs de leurs populations  ou de leurs communautés.

Au passage, rappelons que, le 4 novembre 2016, Midou Ag Houdan, Chef de la Communauté Ichidenharene et Maire de la Commune rurale de Tidermené, disait ceci : «Je voudrais partager cette information avec RFI. Car, le même mouvement de GATIA a posé un tel acte d’enlèvement des civils et des biens de la population. J’attire l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur ces actes contraire aux principes des Droits humains et qui ne font que nuire à la cohésion sociale dans toute la Région et pouvant se solder par une guerre civile».

Zénébou Maïga : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Vente de fausses attestations de licence à USJPB: Deux membres du réseau aux arrêts 

    Dans l’affaire de la vente de fausses attestations de licence, deux membres du …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils