samedi 18 septembre 2021
Accueil | Société | Mot de la semaine : Urgence

Mot de la semaine : Urgence

L’humanité toute entière est confrontée à la pandémie du Coronavirus. Jamais, après la seconde guerre mondiale, le monde n’a été autant secoué et n’a perdu autant de personnes que maintenant, à cause du COVID-19. Toutes les grandes puissances du monde ont décrété l’état d’urgence sanitaire. De la Chine, aux Etats Unis, en passant par la France, l’Italie, la Russie, la Grande Bretagne, l’Espagne jusqu’au Sénégal, c’est véritablement la troisième guerre mondiale. Les décès se comptent par milliers tandis que le remède tarde à voir le jour.

Que faut-il faire face à cette pandémie qui menace l’humanité au plus profond d’elle-même ?  S’en remettre certainement à la volonté divine ou procéder à des prières dans toutes les langues et toutes les confessions religieuses, en attendant impatiemment la grâce de Dieu à travers un remède. Aujourd’hui, c’est toute affaire cessante que le monde fait face à cette pandémie du siècle, pourtant banalisé au départ par certaines puissances comme les Etats Unis et la grande Bretagne.

En effet, quand le COVID-19 faisait des ravages en Chine, épicentre de la maladie, le Président américain Donald Trump ironisait presque Xi Jinping en faisant passer ce virus comme celui de la Chine. Aujourd’hui, son pays est sur le point de dépasser la Chine, tant le nombre de décès s’accroit de façon inquiétante, au point qu’il a lancé un cri d’alarme et appelé au secours. Quant au Premier Ministre Britannique Boris Johnson, il se serait comporté de la même façon que le Président américain. Si Trump n’a pas contracté la maladie, le Premier Ministre Britannique n’a pas eu la même chance, car il a été foudroyé par la maladie, au point qu’il a cédé momentanément son fauteuil au Ministre des Affaires étrangères et est soumis à des soins intensifs pour être guéri. Le Président Russe, Vladimir Poutine, beaucoup plus rusé et fin tacticien est en train de faire face à la pandémie sans tambour ni trompète, surtout qu’il est aidé par son peuple plus discipliné et civique.

Rendons hommage à la Chine pour avoir vaincu la pandémie et même volé au secours des autres nations, afin de former un front unifié contre le COVID-19.  La Chine vient d’engranger une glorieuse victoire sur la maladie et sur ses rivaux comme les Etats-Unis et elle s’affiche clairement comme étant la première puissance du monde. Quand à Donald Trump, il passe aujourd’hui pour être le Président américain le plus médiocre. Par sa médiocrité, il est en train de faire perdre à son pays tous les prestiges et l’aura qu’il avait. Le déclin de l’empire américain est très proche, comme l’apogée de la Chine.

En définitive, toutes les autres urgences, qu’elles soient sécuritaires, sociales, politiques, cèdent la place à celle liée à la recherche de remède contre le COVID-19, car cette pandémie est en train de bouleverser l’ordre mondial et mettre à plat la suprématie occidentale sur les autres. Tous les hommes naissent libres et égaux devant la maladie.

Youssouf Sissoko

Djibril Coulibaly

Voir aussi

OZONE MALI: La fin ?  

    Six ans après son arrivée triomphale à Bamako à la faveur d’un accord …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils