dimanche 15 décembre 2019
Accueil | Société | MOPTI: Après la marche dégénérée à Sévaré , les autorités maliennes et la Minusma appellent à la retenue

MOPTI: Après la marche dégénérée à Sévaré , les autorités maliennes et la Minusma appellent à la retenue

 

 

Le représentant spécial des Nations Unies au le Mali ,Mahamat Saleh Annadif, a rencontré hier lundi 14 octobre le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Tiéblé Dramé. La rencontre qui s’est tenue au département du ministère de tutelle avait pour objectif de faire le point de ce qui s’est passé à Sevaré, dans la région de Mopti le samedi 12 octobre. À la sortie de la rencontre, les deux hautes personnalités ont appelé   la population à la retenue.

« Les derniers événements de Mopti doivent servir de leçon pour la mission », c’est ce que pense le chef de la mission onusienne au Mali Minusma. Cependant pour le représentant des Nations Unies, ces actes encouragent la mission à poursuivre son travail au service de la paix.

À la rencontre Mahamad Saleh Annadif a annoncé que des mesures sont déjà prises en concert avec le gouvernement.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Tiéblé Dramé a appelé la population au calme et à la retenue. Selon lui la Minusma et les forces internationales ne méritent pas d’être indignées à la violence populaire. Il soutient qu’elles sont là pour soutenir le processus de sécurisation du territoire et de restauration de la stabilité.

Le gouvernement à travers Tiéblé Dramé a assuré la MINUSMA et les autres pays contributeurs de troupes et de fond que le Mali est sensible à tous les gestes de solidarité qu’ils font en leurs égards.

Avant cette rencontre, à Mopti, le gouverneur de la région a donné dimanche 72 h aux manifestants pour rapporter les affaires emportées des magasins de stockage de la Minusma à Sévaré. Après cet ultimatum, des fouilles domiciliées  seront entreprises.

A. Haidara LE COMBAT

 

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Identification des enfants dans les zones d’insécurité: Selon Unicef ,13% des enfants restent inconnus

Au Mali, 13 pour cent des enfants de moins de 5 ans ne sont pas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils