mercredi 27 octobre 2021
Accueil | Politique | MOMENT DE CAMPAGNE : L’URD affirme déceler des anomalies dans le fichier électoral

MOMENT DE CAMPAGNE : L’URD affirme déceler des anomalies dans le fichier électoral

A quelques jours (29 juillet) du scrutin pour le 1er tour de la présidentielle, la direction de campagne de Soumaïla Cissé se plaint des dysfonctionnements constatés sur le fichier électoral officiel mis en ligne par la Délégation générale aux élections (DGE). C’était à travers un point de presse animé ce vendredi 20 juillet à l’hôtel de l’Amitié, par le directeur de campagne du candidat de l’URD, Tiébilé Dramé.

Selon l’opposition, « d’énormes anomalies et dysfonctionnement » sont constatés entre le fichier électoral audité par le comité d’experts en avril dernier et le fichier électoral officiel mis en ligne par la DGE le 4 juillet dernier. En tout, plus 1,2 million d’électeurs fictifs sont constatés sur le fichier mis en ligne selon l’URD.

Ainsi selon Tiébilé Dramé, directeur de campagne de Soumaïla Cissé, le nouveau fichier mis en ligne contient des anomalies comme des doublons, des électeurs supplémentaires, des centres et bureaux de vote additionnels ou encore des fichiers pour les circonscriptions à l’étranger non documentés.

« En avril, lorsque le fichier audité a été présenté au Premier ministre, le président du comité d’audit et le directeur de la DGE avaient alors précisé que le fichier a été suffisamment nettoyé de tout doublon et que le nombre définitif d’électeurs avait été arrêté à 8 millions 462 inscrits et maintenant nous, nous constatons que le fichier officiel qui a été mis en ligne par la DGE contient en fait 8 105 654 électeurs, soit le retour des doublons de 275 761 voix fictives », a déclaré Tiébilé Dramé.

L’opposition ajoute à cela, un supposé potentiel de plus de 488 000 électeurs supplémentaires comme voix fictives et 477 000 centres, bureaux de vote additionnels et 452 900 électeurs comme fichier électoral pour les circonscriptions à l’étranger non documenté.

En plus, l’URD note d’autres anomalies comme des électeurs sans photo ou encore la présence de circonscriptions sans centres ni bureaux de vote mais avec des électeurs.

Toutefois, la direction de campagne de Soumaïla Cissé demande des éclaircissements et que tout soit mis au clair avant le 29 juillet : « Nous sommes décidés à aller aux élections, mais pas dans des conditions frauduleuses. Nous sommes catégoriques là-dessus », a alerté M. Dramé. Il faut noter que beaucoup d’organisations internationales ont pris part à ce point de presse.

Amadou Kodio LA LETTRE DU MALI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Vers la saisie des biens des fils d’IBK: Un acolyte de Bouba visé par des enquêtes   

  La lutte contre la corruption au Mali prend, depuis le début de la seconde …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils