vendredi 22 octobre 2021
Accueil | Politique | IBK A LA PRESENTATION DE SON PROJET DE SOCIETE : « Tout ce qui compte, c’est que le Mali avance »

IBK A LA PRESENTATION DE SON PROJET DE SOCIETE : « Tout ce qui compte, c’est que le Mali avance »

Le projet de programme présidentiel tant attendu du candidat à sa propre succession, El hadj Ibrahim Boubacar Kéita a été présenté le samedi dernier à l’hôtel Sheraton de Bamako. Intitulé « Notre Grand Mali Avance » ou « Anw Ka Maliba Be ka taa gnè », il est fondé sur cinq grands axes. Une présentation au cours de laquelle, le président sortant a fait savoir que tout ce qui l’intéresse c’est le progrès du Mali.

Gouvernance, réformes politiques et institutionnelles ; promotion d’une croissance économique inclusive, développement du capital humain et inclusion sociale ; environnement, changement climatique et développement durable et enfin diplomatie, coopération et partenariat : tels sont, entre autres, les cinq grands axes développés dans le document du projet élaboré par un groupe d’experts du candidat Ibrahim Boubacar Kéita.

Dans son discours inaugural, le président sortant n’a pas longtemps tourné au rond, il a directement mis en avant les nombreuses réalisations qu’il a eu à faire depuis qu’il est au pouvoir. Pour lui, tout ce qui l’importe est le progrès du Mali malgré tout ce que l’on peut dire.

« En 2013, lorsque j’ai été élu, notre grand souci était de reconstruire une armée forte et avec des équipements qu’il faut et cela a été fait. Pour moi, il est indigne que l’Etat mette ses enfants en mission sans pour autant leur donner les moyens. Nous n’avions aucun matériel aérien à mon arrivée et aujourd’hui Dieu merci nous en avons quelques-uns. Notre économie a retrouvé son élan, car nous sommes la 3e économie de l’espace Uémoa », a-t-il déclaré.

Ainsi, tout comme le projet de campagne présidentielle du « Mali d’Abord » de 2013-2018, celui de 2018-2023 de « Notre grand Mali avance » n’a pratiquement oublié aucun secteur. De la sécurité à la défense en passant la promotion de la croissance de l’économie, la santé, l’école ou encore la diaspora. En tout, un budget prévisionnel de plus 10 400 milliards de F CFA.

Si, dans ce programme, la priorité est donnée au secteur de la paix, la sécurité, défense, réconciliation nationale et cohésion sociale au 1er axe en mobilisant 15 milliards pour boucler le programme DDR et 20 milliards pour accompagner le processus d’intégration pour une estimation d’environ 15 000 ex-combattants, prenant en compte les questions exclusives des jeunes de Gao et du Centre, celle de l’économie, finances, micro finance, planification du développement sera aussi à l’honneur selon l’axe 2.

« Les cinq prochaines années seront mises à profit pour poursuivre la construction d’une économie émergente, à travers des réformes en vue de la transformation structurelle de l’économie », redresse l’axe 2 du document.

Quant au secteur de l’agriculture, il est prévu dans le projet, l’aménagement de 700 000 hectares en maîtrise d’eau pour les cinq années à venir avec l’installation de 20 000 agriculteurs sur des superficies de 3 et 5 hectares pour un coût prévisionnel d’à peu près 783 milliards de F CFA.

En plus, la réalisation de 60 nouveaux centres de santé (Cscom) à travers le pays et la finalisation de la Couverture Maladie universelle en ce qui concerne le secteur de la santé. Enfin, le financement d’environs 3000 entrepreneurs dont 1000 femmes.

A.Kodio LA LETTRE DU MALI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Après la visite de Nana Akufo-Addo: La CEDEAO tape du poing sur la table ?  

    En visite ce dimanche 17 octobre 2021 au Mali, le président ghanéen, Nana …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils