mardi 18 mai 2021
Accueil | Portraits | Mohamed Mahmoud Ould Oumar, Chef d’escale chez sonef transport : A 27 ans, il a l’étoffe d’un patron

Mohamed Mahmoud Ould Oumar, Chef d’escale chez sonef transport : A 27 ans, il a l’étoffe d’un patron

Dans cette rubrique consacrée aux jeunes leaders qui émergent dans leurs respectifs secteurs d’activités, nous lançons les projecteurs du COMBAT sur Mohamed Mahmoud Ould Oumar. A 27 ans juste, il est Chef d’escale et a sous sa direction plus de 1000 agents à travers le Mali et les 9 pays qui sont desservis par sa compagnie de transport « Sonef ». Un juriste devenu manager, allons donc à sa découverte !

 

Son activité consiste à s’occuper de la gare, des passagers et programmer les départs des cars en direction des 9 pays de la Sous-région desservis par la compagnie et vers l’intérieur du pays. Il s’occupe aussi des passagers en détresse. C’est-à-dire, celui qui s’occupe de ceux qui, lors de leurs voyages, perdent des affaires ou de l’argent. Ce travail délicat qu’il fait se nomme, selon ses propres termes : «La psychologie et le réconfort ». Du haut de ses 27 hivernages, Mohamed Mahmoud a, sous sa direction, plus de mille autres employés de la société. Des employés hommes et femmes, de différents âges et d’origines différentes qu’il manage avec dextérité. « C’est le professionnalisme qui me permet de pouvoir gérer cet effectif conséquent. La gestion du personnel n’est pas facile, il faut être patient, accepter et souvent même encaisser. C’est tout ça qui me permet de mener à bien cette mission qui m’est confiée par ma Direction », dit-il.

En tant que jeune leader, Mohamed Mahmoud Ould Oumar fait de la promotion de la jeunesse son cheval de bataille. « Moi-même je suis jeune, mon équipe l’est aussi à 90%. Nous faisons de la promotion de la jeunesse une de nos priorités ». Pas seulement les jeunes ; Car, selon lui, les femmes aussi occupent une place de choix au sein de leur effectif, surtout aux postes de responsabilités. Ce personnel est originaire de tout le pays : «du Nord au Sud », confirme-t-il.

Dans une situation où il y a d’énormes difficultés d’avoir du boulot, il appelle ses semblables jeunes à avoir confiance en eux-mêmes ; puisque, selon lui, dans une période où avoir un diplôme n’est pas synonyme d’avoir un emploi, il faut savoir compter sur ses capacités et accepter de commencer au bas de l’échelle et gravir les échelons, comme il a eu à le faire lui-même.

Juriste d’Affaires de formation, Mohamed Mahmouh Ould Oumar, à la sortie des classes, a été rattrapé par le legs familial. Après l’obtention de sa maîtrise en Droit des Affaires à la Faculté des Sciences juridiques de Bamako, il entre de plein pied dans ce qu’il appelle «la tradition familiale » ; c’est-à-dire, dans le domaines des transports. Chez eux, ils sont transporteurs de père en fils. Mais sa formation académique solide, couplée à sa volonté d’aller de l’avant font de lui, à cet âge de 27 ans, un cadre sur lequel la compagnie s’appuie désormais pour étendre ses branches dans tout le Mali et dans toute l’Afrique.

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Une vraie combattante sur les planchers

Née le 15 avril 1986, Meiya Tirera Bamba (elle est l’épouse d’Amadou Bamba, une ancienne …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils