mardi 30 novembre 2021
Accueil | Important | Journée mondiale de lavage des mains au savon : 4% des décès et 5% des incapacités sont dus aux maladies diarrhéiques

Journée mondiale de lavage des mains au savon : 4% des décès et 5% des incapacités sont dus aux maladies diarrhéiques

Le 15 octobre 2016, la journée mondiale de lavage des mains au savon a été célébrée sur le terrain municipal de Dialakorodji. C’était sous la présidence du Directeur de Cabinet du Gouverneur de Koulikoro, Ouénéké Diarra, en présence du Maire de la Commune rurale de Dialakorodji, Oumar Guindo  et de plusieurs autorités politiques, communales et partenaires.

 

D’entrée de jeu, quatre discours ont précédé la présentation d’un Sketch sur la nécessité de se laver les mains régulièrement au savon après toute activité. Ensuite, ce fut la remise de Kits à des groupes scolaires de Dialakorodji et Safo. Voilà le menu de cette journée de célébration de la journée mondiale de lavage des mains au savon dans la commune rurale de Dialakorodji, géographiquement située dans la zone périurbaines de Bamako, mais relevant de la Région de Koulikoro au plan administratif.

Le Maire de Dialakorodji, Oumar Guindo, a surtout remercié les organisateurs de cette journée dans sa commune. Il a aussi invité toutes les populations de Dialakorodji de faire du lavage des mains au savon une habitude ; car, cet acte est un autre vaccin efficace pour un pauvre pour prévenir les maladie de santé publique que sont la Diarrhée, le choléra voire l’Ébola.

Ensuite, Mme Barry Aminata Touré a décliné l’objectif global de la célébration de cette journée dans la commune rurale de Dialakorodji en disant que « c’est pour sensibiliser davantage les populations, mais surtout de rappeler l’importance de cet acte de se laver les mains au savon pour la survie de l’enfant et la santé des communautés et pour que désormais le lavage des mains au savon soit une habitude dans la commune. Mme Barry a dit que les maladies diarrhéiques dont le choléra constituent un réel problème de santé publique dans les pays en développement. Elles sont à l’origine de 4% de tous les décès et de 5% des incapacités. Ainsi, afin de promouvoir le lavage des mains au savon, l’Association malienne pour la sauvegarde du bien-être familial (AMASBIF), en partenariat avec Water aïd a doté quelques ménages et écoles de Dialakorodji, de Sikoro et de N’Tguédo Samassebougou en Kits d’hygiène et d’assainissement.

Ensuite, c’est au Directeur du programme de Wateraid, Alassane Maïga, d’intervenir en faisant savoir que le choix de Dialakorodji est une initiative pertinente au regard des résultats de l’étude monographique réalisée par l’AMASBIF et water aïd sur le changement de comportements. Selon cette étude, précisera-t-il, sur 100 personnes interrogées sur le lavage des mains au savon dans le village de Dialakorodji, seulement 5 en pratiquent avant de manger. Et, sur 100 personnes interrogées, seulement 10 se lavent les mains après le nettoyage anal des enfants. C’est pourquoi le thème retenu cette année en dit long à savoir : «Faire du lavage des mains au savon une habitude ».

Enfin, Ouénéké Diarra, Directeur de cabinet et Représentant le Gouverneur de Koulikoro, déclarera que les maladies diarrhéiques constituent un véritable problème de santé publique au Mali et au plan universel. « Seul le lavage des mains au savon nous permettra de combattre ce fléau ; d’où un appel à tous d’épouser cet appel » a-t-il conclu.

Abdoulaye Faman Coulibaly :  LE COMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Covid-19: Le nombre de cas positifs de plus en hausse  

  Le nombre des cas positifs enregistrés dans les dernières 24 heures montre une évolution …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils