mardi 29 septembre 2020
Accueil | Société | Mission des Nations Unies au Mali : la multidimensionnelle étend son action de protection des civils jusqu’à Léré et Lerneb, près de la frontière mauritanienne 

Mission des Nations Unies au Mali : la multidimensionnelle étend son action de protection des civils jusqu’à Léré et Lerneb, près de la frontière mauritanienne 

Du 30 Août au 1er septembre dernier, la Force de la MINUSMA a poursuivi ses patrouilles dans la région de Tombouctou à travers l’opération « WINNER IV » dans le cercle de Niafunké. L’un des objectifs de cette opération était de permettre à la MINUSMA d’étendre sa zone d’opération jusqu’à Lerneb et Léré, à l’ouest de Tombouctou à travers la réhabilitation du point de ravitaillement de Soumpi, une localité du cercle de Niafunké. 

 

La mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali. Elle est une opération de maintien de paix des Nations, qui intervient dans le cadre de la guerre au Mali et est la composante principale de l’intervention militaire au Mali. Elle vient de poursuivre  dans la région de Tombouctou grâce à l’opération « WINNER IV » dans le cercle de Niafunké, à l’ouest de Tombouctou à travers la réhabilitation du point de ravitaillement de Soumpi.

Le Conseil de sécurité demande à la Mission des Nations Unies au Mali, par la résolution 2531 (2020) de « prendre des mesures actives, à l’appui des autorités maliennes, pour anticiper et décourager toute menace contre la population civile, notamment dans le Nord et le Centre du Mali, et pour y répondre efficacement, en adoptant une démarche globale et intégrée ».

Ainsi, cette opération contribue à relever le niveau de sécurité dans la zone avec la présence de la Force de la MINUSMA. Dans le cadre de cette opération, deux hélicoptères de type MD 500 de l’Unité d’appui aérien du contingent salvadorien ont été déployés. La résolution 2351 (2020) demande à la mission onusienne au Mali de : « prendre des mesures robustes et proactives, en faisant preuve de mobilité et de souplesse, pour protéger les civils, notamment en mettant en place une équipe spéciale mobile et en déployant de façon prioritaire des moyens terrestres et aériens, selon les disponibilités, dans les zones où les civils sont les plus exposés, tout en comptant sur les autorités maliennes pour s’acquitter de leurs responsabilités dans les zones concernées ».

Avec l’extension de sa zone de couverture, la MINUSMA entend jouer son rôle de protection des civils conformément à son Mandat, mais aussi d’appui à la restauration de l’autorité de l’État et au retour de l’État de droit dans cette localité. Grâce à la réhabilitation du point de ravitaillement de Soumpi, la Force de la MINUSMA amplifie son soutien à travers les MD 500 dont le temps de vol opérationnel sur zone devient conséquent.

Dans le secteur Ouest, les Casques bleus de la MINUSMA conduisent régulièrement des opérations pour appuyer les Forces de défense et de sécurité maliennes dans leur mission de sécurisation des personnes et de leurs biens. Ces derniers mois, plusieurs opérations (dont WAVE I et II, WINNER I, II, III entre autres) ont été menées dans les cercles de Goundam, Diré et Niafounké par la MINUSMA.

Aïssétou Cissé

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

3e Édition de la Formation sur la Police des Nations Unies : Dix-sept éléments des forces de sécurité certifiés dans le renforcement des capacités opérationnelles

Le Directeur Général de l’École de Maintien de la Paix, le Général de Brigade Mody …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils