mardi 17 septembre 2019
Accueil | Société | Mise en œuvre de l’Accord de Paix : le satisfecit du CSA

Mise en œuvre de l’Accord de Paix : le satisfecit du CSA

Hormis sa préoccupation concernant la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut dans la Région de Kidal, la 12e session ordinaire que le Comité de Suivi de l’Accord (CSA) a tenu à Bamako, les 19 et 20 octobre dernier, a été l’occasion pour les surveillants de l’accord de saluer les avancées réalisées. A l’occasion de cette rencontre, conforme aux dispositions du chapitre 19, articles 57 et suivants de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du Processus d’Alger, le Haut Représentant du Président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord et le Premier Ministre se sont félicités des progrès accomplis.

Le CSA a, en effet, félicité le Haut Représentant du Président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord pour ses initiatives en vue d’un règlement pacifique et définitif de cette crise et a appelé toutes les parties à y souscrire pleinement.
Concernant la mise en œuvre de l’Accord, le Comité a constaté des avancées notables et a encouragé les parties à maintenir cette dynamique.
Sur les questions politiques et institutionnelles, le Comité a salué l’étape décisive franchie dans la mise en œuvre de l’Accord avec la prise de décrets de nomination des Autorités intérimaires. Il a pris bonne note concernant les quelques divergences liées à cette étape et s’est félicité de l’engagement concomitant du Haut Représentant du Président de la République pour la mise en œuvre de l’Accord et du Premier Ministre, de réunir, sans délai, les parties maliennes pour surmonter rapidement ces divergences. Le Comité s’est félicité également des concertations engagées entre les parties maliennes.
Sur les questions de développement économique, social et culturel, le Comité a rappelé les acquis ; notamment, la tenue de la conférence de Paris et la construction de certaines infrastructures. Cependant, des contraintes financières et sécuritaires ainsi que des divergences d’approches entre les parties prenantes continuent d’entraver la mise en œuvre des actions de développement. Le Comité a exhorté l’ensemble de ses membres à contribuer à la mise en œuvre des mesures prises dans ce domaine pour le bien-être des populations.
Sur les questions de sécurité, le Comité a noté avec satisfaction le dépôt des listes des membres pour l’opérationnalisation des différents mécanismes sécuritaires prévus par l’Accord. Il a exhorté la CMA à honorer son engagement et à procéder au dépôt de la liste de ses membres devant siéger au sein du Conseil National pour la Réforme du Secteur de la Sécurité (CNRSS). Le Comité a adopté le nouveau chronogramme du processus de cantonnement-DDR-Intégration. Il s’est félicité de la disponibilité de la MINUSMA et des autres partenaires internationaux à soutenir les parties pour la mise en œuvre effective de ce nouveau chronogramme. Le Comité recommande au Gouvernement de prendre les décrets relatifs à la nomination des représentants des Parties à la CNDDR CNI et CNRSS dans le respect du chronogramme.
La prochaine session du CSA se tiendra à une date ultérieure.
Katito WADADA : LECOMBAT

COULIBALY

Voir aussi

Immeuble effondré à Banconi: Des révélations poignantes !

  A Banconi Salembougou, le dimanche 1erseptembre,  un immeuble R+3, s’est effondré. Cet incident malheureux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils