samedi 8 août 2020
Accueil | Société | Mise en garde contre la manifestation d’aujourd’hui : Me Demba Traoré juge « ridicule et menaçant » les avis de Manassa Danioko

Mise en garde contre la manifestation d’aujourd’hui : Me Demba Traoré juge « ridicule et menaçant » les avis de Manassa Danioko

Suite à la publication des communiqués de la Cour constitutionnelle mettant en  garde les responsables de la CMAS, FSD et l’EMK, Maître Demba Traoré, en homme politique et avocat au barreau, a réagi pour recadrer la Cour. Pour lui, ces communiqués ont un « au ton et au contenu à la fois ridicule et menaçant ».

La Cour Constitutionnelle et sa présidente, Manassa Danioko sont à la risée des Maliens ces derniers jours. Suite à deux sorties de la Cour Constitutionnelle, une première pour mettre en garde l’alliance CMAS, FSD et EMK  qui a appelé à manifester aujourd’hui, 5 juin 2020, pour la démission du Président de la République et une deuxième dans laquelle elles  s’expliquent, l’éminent avocat de la Cour Constitutionnelle, Maître Demba à réagit.

En effet, pour cette sortie, plusieurs spécialistes du droit estiment que l’alliance est dans son plein droit de manifester. Et cette disposition est protégée par l’article 121 de la Constitution malienne. « Article : 121 : le fondement de tout pouvoir en République du Mali réside dans la Constitution. La forme républicaine de l’État ne peut être remise en cause. Le peuple a le droit à la désobéissance civile pour la préservation de la forme républicaine de l’État. Tout coup d’État ou putsch est un crime imprescriptible contre le peuple malien», se réfèrent-ils.

En réponse à cet article, la Cour Constitutionnelle sortira un deuxième communiqué de suite pour tenter de s’expliquer. « La Cour Constitutionnelle informe qu’au terme de l’article 121, de la constitution, le fondement de tout pouvoir en République du Mali réside dans la constitution. La forme républicaine ne peut être remise en cause », soutient-elle dans son deuxième communiqué. Et de poursuivre, «le peuple a droit à la désobéissance civile à la seule condition de l’exercer pour la préservation de la forme républicaine de l’État ». Pour l’institution dirigée par Manassa Danioko «la CMAS et autres ne peuvent évoquer la désobéissance civile ».

Des sorties que Maître Demba Traoré, avocat et secrétaire à la communication du parti URD de Soumaïla Cissé, trouve « ridicules et menaçantes ».

« Mme la Présidente de la Cour Constitutionnelle du Mali a cru bon produire un communiqué au ton et au contenu à la fois ridicule et menaçant », recadre l’avocat Demba Traoré à dame Manassa.  Selon lui, la belle réplique desdites organisations en réponse au premier communiqué de la Cour, a été une humiliation. « Consterné par le caractère peu reluisant et humiliant desdits communiqués, pour elle-même et pour l’institution qu’elle préside, j’ai parcouru quelques citations pour mettre fin au débat », dit Me Demba. Et pour finir, il a laissé quelques citations à l’appréciation de tous, mais aussi galvanisé les partisans des trois organisations initiatrices de la manifestation d’aujourd’hui.

Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

Lanceni Balla KEITA sur la crise sociopolitique : “Le syndicat des chefs d’État a mal apprécié la profondeur de la crise de gouvernance sous IBK’’

Au commencement des activités du M5-RFP, j’ai bien conseillé à mon grand frère de Président …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils