jeudi 23 septembre 2021
Accueil | Société | Mères-Célibataires : Un phénomène en expansion au Mali !    

Mères-Célibataires : Un phénomène en expansion au Mali !    

Dans notre société, les mères célibataires sont très nombreuses. Ce sont les conséquences des aventures incontrôlées, qui finissent par des grossesses indésirées et au bout du rouleau certaines adolescentes abandonnent leurs cursus scolaires à mi-chemin.  

Depuis belle lurette, la société africaine vivait dans sa tradition et sa culture ancestrale. L’éducation commençait dans la famille, la société et le milieu scolaire, les jeunes filles suivent les Mamans, et les jeunes garçons, les Pères, surtout le plan. Le respect ou l’obéissance vis-à-vis de l’autre se fait par tranche d’âge suivant les traces aisées par les anciens. Par ce bon chemin, elles connaitront aussi l’amour jusqu’à la nuit des noces. Du milieu social, elles transmettent cette coutume à la jeune génération telle qu’elles ont appris. C’est ainsi l’image de l’Afrique.

De nos jours, ce qui n’est plus le cas, le monde a changé à travers la nouvelle génération, ces coutumes n’existent plus. L’éducation familiale ou sociétale est menacée, les jeunes sont habitués seulement à l’éducation scolaire. L’école a soufflé un esprit de liberté transmis par la civilisation européenne. Dans ce milieu scolaire, l’esprit de choix intime n’est caché de personne. La mentalité des jeunes filles finit par une liberté de choix. Choisir avec qui sortir dans l’enfantillage.

En réalité, c’est pourquoi il est rare de ne pas voir dans nos familles, une fille sans enfant, ce nouvel oxygène pousse les filles d’être victimes des grossesses indésirées au bout du rouleau. Par conséquent, les mères célibataires sont fortement défavorables à toutes les actions sociales et ces enfants illégitimes sont critiqués dans les pratiques sociales. D’une part, le cursus scolaire est menacé à mi-chemin, parce que la première préoccupation serait en faveur de l’enfant. L’emploi et le futur foyer seraient difficiles. Les besoins seront multiples et primordiaux lié à la grossesse et, sans cause, ils seront souvent à la dépense de la famille victime. La plupart seraient prises en charge  par leur propre maman pour ces besoins. D’autre part, elles trouvent des difficultés à se marier à cause de son enfant illégitime dans une société où l’enfant illégitime est moins considéré. C’est un vrai problème que la société actuelle se doit de se libérer pour éviter la chute de la génération future.

Lassana Sow, Stagiaire

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

    La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils