samedi 7 décembre 2019
Accueil | Société | MAOULOUD 2019 : L’indignation de Dr Guida Landouré

MAOULOUD 2019 : L’indignation de Dr Guida Landouré

 

 

Le 15 novembre a été chômé à l’improviste pour fêter Maouloud. Pourtant, cela coûte cher à nos caisses et aux citoyens. Cette attitude, traduit un manque de considération pour les citoyens maliens. D’ailleurs, savent-ils combien d’entre nous attendaient une signature pour faire avancer son dossier, pour sortir de prison, pour aller à la banque, pour voyager… J’imagine que non.

 

Je ne suis nullement contre le fait qu’on chôme. Je suis musulman, même si je ne suis pas très pieux, j’aime le Prophète Mohamed (PSL). Cependant, a-t-on besoin de mettre les gens, ses disciples en difficulté pour lui prouver notre amour ? Je pense une fois de plus, que non.

 

Bakary Niaré qui travaille au service de Neurologie du CHU du Point-G, est musulman. Il ne rate difficilement une prière à la mosquée. Mais aujourd’hui, le voilà muni d’un long balai pour enlever les déchets sur nos murs. Pour cela, il aura peut-être plus de Baraka, que certains qui ont fait veiller de milliers de leurs adeptes en causant. Ce qui m’étonne chez eux, c’est que c’est la nuit du Prophète (PSL), dont il vante les qualités de modestie, d’humilité, d’altruisme, de désintéressé…

 

Pourtant, ils roulent dans les dernières générations de véhicule et s’offrent des châteaux sur le dos de leurs adeptes. Ils rentrent sur « scène » comme des rock stars. Aussi, pendant qu’ils nous disent que le Prophète a dit de s’occuper de sa maman trois fois avant son père. Car, après Dieu, le Prophète, ce sont les parents. Pourtant, leurs adeptes les considèrent plus que leurs propres parents en les donnant toutes leurs ressources (financières et physique).

 

Le Prophète (PSL) travaillait, certains érudits pas loin de nos générations vivaient de leurs sueurs. Le Prophète était difficilement identifiable par son accoutrement ou son attitude parmi ses Khalifes. Notre Maître coranique, à qui je rends d’ailleurs hommage, allait avec nous au champ. Il montait à dos d’âne ou souvent sa charrette. Et pourtant il pouvait rester à la maison.

 

Il y a de cela 2 ans, la moto de mon neveu a été volée. Après les investigations, il s’est avéré qu’un jeune du quartier était impliqué, c’est le boutiquier du coin qui ne dormait pas, qui l’avait vu. Quand les autorités sont venues le chercher, on les a fait savoir qu’il est allé au lieu de Maouloud d’un « grand »… Enfin, est-ce que tous ceux qui vont à ses lieux de Maouloud, sont-ils des amoureux du Prophète ? Aussi, manger l’argent des gens au nom de la religion, n’est-il pas Harem ?

On a perdu les repères, on a perdu le sens du jugement et de discernement, on suit les gens et pas les écrits alors que, ce qui a été révélé au Prophète en premier est : « IQRA » étudier, travailler, travailler… Oui, travailler pour sa foi, pour soi, pour sa famille. Travailler pour son pays en se sentant concerné par ce qui s’y passe, en s’investissant à le rendre meilleur, en s’en préoccupant, en accomplissant son obligatoire devoir de génération. En justifiant, de cette façon, de son existence propre. Etudier, Travailler, pour Comprendre et Agir.

Dr Guida Landouré, neurologue au CHU du Point-G

Djibril Coulibaly

Voir aussi

DISTRIBUTION DE L’ARGENT AUX GRIOTS LORS DES CÉRÉMONIES: Mais à quoi jouent les femmes maliennes enfin ?

  Courant semaine écoulée, une vidéo circulait en boucle sur les réseaux sociaux. En effet, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils