jeudi 21 mars 2019
Accueil | Société | MALI: La convention de la nation unie lutte contre la corruption

MALI: La convention de la nation unie lutte contre la corruption

Un atelier de formation sur l’auto-évaluation de l’application de la convention des nations Unies contre la corruption a été ouvert le lundi 7 au 11 janvier 2019 au centre Mémorial Modibo KEITA de Bamako. Ladite cérémonie était présidée par le président, de l’office central de lutte contre l’enrichissement illicite M. Moumouni Guindo
M. Moumini Guindo a indiqué que la convention a pour objectif de promouvoir et renforcer les mesures visant à prévenir et combattre la corruption de manière plus efficace ; de promouvoir, faciliter et appuyer la coopération internationale et l’assistance technique aux fins de la prévention de la corruption et de la lutte contre celle-ci, y compris le recouvrement d’avoir ; de promouvoir l’intégrité, la responsabilité et la bonne gestion des affaires publiques et des biens publics.
En effet, le 13 Novembre 2009 à Doha au Qatar, la conférence des Etats-parties a institué le Mécanisme d’examen de l’application de la convention des Nations contre la corruption. Il ajoute également, que le travail à faire au cours de cet atelier est essentiel, il permet à notre pays de se préparer à accueillir les experts des pays examinateurs et les délégués de l’ONUDC. La qualité des éléments de réponse aux questions de la liste d’auto-évaluation, déterminer la perception que notre pays aura dans le concert des Nations pour ce qui concerne les efforts législatifs et institutionnels de lutte contre la corruption. Au-delà de cet aspect de construction d’image favorable, vos travaux peuvent déceler des insuffisances réelles dans notre système législatif et institutionnel. Ces insuffisances peuvent être traitées par les autorités nationales avant ou dans le cadre de la visite de pays qui sera effectuée pendant le premier semestre de 2019.
A cet égard, il y a lieu de signaler que dans le cadre du premier cycle d’examen, les insuffisances notées dans le rapport d’auto-évaluation ont été prises en charge avant l’arrivée des examinateurs. Ainsi, le projet de la loi relatif à l’incrimination des agents publics étrangers et à la répression de la corruption dans les secteurs privés a adopté, ce qui a amélioré l’image du Mali.
Rappelons que la convention des nations Unies contre la corruption a été adoptée le 31 octobre 2003 et signée le 9 décembre 2003 à Mérida au Mexique. Notre Pays a pris part au processus dès la première réunion. Elle est entrée en vigueur le 14 décembre 2005, et compte de notre jour 186 Etats-parties.
Samba Konaté LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

SORTIE DE RAS BATH A BAGUINEDA : Un débat franc, sincère à bâton rompu avec le public

Samedi 9 mars 2019, les jeunes de Baguinéda Piéni ont accueilli le guide du CDR …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :