mercredi 26 juin 2019
Accueil | Oeil du combattant | LYNCHAGE : Deux présumés voleurs tués et abandonnés sur la colline du Point-G

LYNCHAGE : Deux présumés voleurs tués et abandonnés sur la colline du Point-G

Le samedi 30 mars 2019, vers 18 heures, deux militaires français et leurs chauffeurs ont fait la découverte macabre de deux corps, pendant qu’ils faisaient du sport. Aussitôt, ils se sont rendus au Commissariat du 8ème Arrondissement pour donner l’information.

Sans plus tarder, le commissaire Mamadou Bemba confiera l’affaire à son chef de brigade de recherche, M. Cheick Bounama Diarra. ‘’Dès que j’ai été saisi par ma hiérarchie, j’ai pris contact avec le médecin légiste, Dr Dicko. Effectivement, quand nous sommes arrivés sur place, il y’ avait deux corps dont un brulé. Cependant, en poursuivant les traces de sang, je me suis rendu compte que les victimes avaient été conduites du Point-G’’, dira le chef de BR Diarra. Et de poursuivre en disant qu’ils ont par la suite reçu le témoignage d’un résidant du Point-G qui confirme bien cette hypothèse.

Au dire du chef BR Diarra, un habitant du Point-G dont nous tairons le nom, confirme avoir vu une foule en colère se diriger avec deux individus qu’ils traitaient de voleur vers la colline. Cependant, une heure après, il aurait été informé que les individus en question ont été lynchés et que l’un d’entre eux a même été brulé.

Toujours selon le chef BR Cheick Bounama, il s’agirait probablement des résidents du Point-G qui vivent à l’est du CHU (secteur 5). En effet, à l’en croire, les habitants de cette localité ont été récemment victimes de plusieurs cas de vols et de braquages. Il a profité de l’occasion pour saluer la disponibilité du médecin légiste Dicko, de son Commissaire et de l’ensemble des agents du Commissariat du 8ème Arrondissement.

Toujours sur la même question, nous avons reçu le témoignage d’un étudiant de la faculté de médecine, qui n’a pas voulu que son nom soit cité. À en croire ce dernier, les individus en question avaient volé une moto Djakarta, avant de se faire arrêter.

En tout cas, pour le moment, les enquêtes sont en cours au niveau du Commissariat du 8ème Arrondissement et nous en saurons certainement d’avantage dans les jours à venir. Mais d’ici là, méditons ensemble sur les vraies raisons qui poussent assez souvent les hommes à autant de barbarie.
Drissa Kantao LE CONFIDENT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Sotuba-ACI: Un motocycliste échappe de justesse à une tentative de braquage 

  Si les attaques meurtrières et des rapts d’individus émaillent le quotidien les Habitants des  Régions …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils