jeudi 22 avril 2021
Accueil | Education | LYCEE DE BAFOULABE : Des difficultés malgré le volontarisme de la direction

LYCEE DE BAFOULABE : Des difficultés malgré le volontarisme de la direction

Créé en 2000 pour permettre aux enfants du cercle de Bafoulabé de continuer leur cycle secondaire, le lycée de Bafoulabé traverse une période de crise. Malgré l’implication des responsables, des difficultés notables sont constatées.
Il s’agit, entre autres, des salles non équipées, un manque d’enseignants et le tout couronné par la mauvaise volonté des leaders estudiantins de la localité qui semblent ne pas ne pas savoir ce qu’ils aiment. A l’arrivée de l’équipe du proviseur Mahamadou I Maïga et du censeur Kountou, les choses semblaient prendre une tournure importante. Cette équipe qui hérité d’un lycée avec très peu d’élèves s’est battue pour obtenir l’orientation d’assez d’élèves.
C’est dans cette optique qu’elle (l’équipe) est arrivée au cours de l’année écoulée à avoir plus de 200 élèves. Malgré quelques réorientations, le lycée s’est retrouvé avec une centaine d’élèves. Avec cet effectif, l’équipe dirigée par le natif d’Ansongo a entrepris des initiatives visant à rehausser le niveau des élèves à travers des cours de rattrapage.
En plus, les cours d’attrape niveau initiés par le président de la République est aussi salutaire, à en croire les autorités compétentes. Mais l’arbre ne doit cependant pas cacher la forêt. Des difficultés persistent dans le lycée malgré les efforts. La salle de laboratoire ressemble plus à un dépotoir d’ordures qu’à un lieu propice à l’apprentissage.
Les matériels pour le laboratoire manquent et les élèves et les enseignants n’ont pas de salles adéquates pour la pratique. A cela s’ajoute la situation actuelle qui prévaut au lycée. Tenez-vous tandis que certains lycées de la place ont clôturé les deuxièmes trimestres, le lycée de Bafoulabé n’est pas arrivé à faire un seul trimestre à cause du comportement des leaders estudiantins locaux.
Pour des raisons injustifiées, les professeurs avant l’entame de leur grève ont tout fait pour que les élèves puissent composer. Hélas de report en report, ils se sont retrouvés sans composition !
Aujourd’hui, le ministère de l’éducation est interpellé à apporter des solutions idoines à ce lycée qui, si rien n’est fait est appelé à fermer dans un futur proche.
A. D et AES de retour de Bafoulabé LA SIRENE

Djibril Coulibaly

Voir aussi

DEPIGMENTATION DE LA PEAU: Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé

    Le teint ébène est-il en voie de disparition ? Ce serait trop dire. Mais …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils