mardi 26 octobre 2021
Accueil | Société | Lutte contre le terrorisme au Mali : Des terroristes tués à Tessit, deux individus suspects arrêtés à Mondoro

Lutte contre le terrorisme au Mali : Des terroristes tués à Tessit, deux individus suspects arrêtés à Mondoro

Ces exploits ont été réalisés par les forces armées maliennes (FAMA). C’est ans respectivement les Régions de Gao (Tessit) et de Mopti (Mondoro). A Tessit, les assaillants ont laissé derrière eux des morts, des armes et des munitions. Par contre, selon des sources militaires, à Mindoro, deux suspects ont été appréhendés. Ces deux actes ont lieu hier, mardi 20 février 2018.

Faut-il se rassurer, les FAMA sont en train de se battre vaillamment sur le terrain face aux terroristes. Du moins, l’Armée malienne est plus que jamais engagée à relever les défis. Pour l’instant, c’est le moins qu’on puisse dire.

En effet, selon nos informations, les FAMA ont infligé de lourdes pertes aux terroristes à Tessit, le 20 février 2018, aux environs de 6 heures 30 MN du matin. C’est une localité située dans le cercle d’Ansongo, Région de Gao.

«Au cours de leur débandade, les assaillants ont abandonné sur place deux morts, des armes et des munitions. Lors des opérations de ratissage, les FAMA ont, en outre, abattu d’autres terroristes », nous a-t-on confirmé du côté de l’Etat-major Général de l’Armée nationale.

Du côté des loyalistes, il y a eu 9 blessés dont 8 militaires et 1 civil.

Mieux, le service de communication des Armées informe que les opérations de ratissage ont permis aux FAMA de déterminer les bilans généraux et de prendre le contrôle de cette zone.

Par ailleurs, le même jour, cette fois-ci dans la localité de Ouradjam, à 20 km de Mondoro, dans la Région de Mopti, les FAMA ont arrêté deux individus suspects.

« Les deux individus sont reconnus comme des malfrats dans la localité. Ils se rendaient au village sur motos, en provenance d’une forêt. C’était tôt le matin, aux environs de 8-9 heures », soutient l’autorité militaire. Selon elle : « ils vont être convoyés et remis aux structures compétentes pour toutes fins utiles ».

Rappelons que le 1er février 2018, des mesures sécuritaires réglementaient l’usage des motos et pick-up dans certaines localités parmi lesquelles Mondoro. Pour sa part, l’armée malienne se félicite de l’esprit de collaboration des populations locales éprises de paix.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Prise de court par le temps dans la construction du viaduc de Yirimadio: L’entreprise Razel encore à la recherche d’un bouc émissaire    

  Malgré les mises en garde du ministredes Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils