mardi 5 juillet 2022
Accueil | Société | Lutte contre le réseau de faussaires du laissez-passer malien au Gabon : La décision anti contrefaçon de l’Ambassadeur protestée par des manifestants

Lutte contre le réseau de faussaires du laissez-passer malien au Gabon : La décision anti contrefaçon de l’Ambassadeur protestée par des manifestants

Après la découverte d’un réseau de faussaires du laissez-passer malien au Gabon, imitant la signature du Conseiller consulaire, l’Ambassadeur du Mali, Son Excellence Diadié Yacouba Dagnoko, a entrepris de changer le format dudit document de voyage et de ramener sa validité à un au lieu de six mois. Du coup, un groupuscule de compatriotes vivant dans ce pays s’est révolté, courant semaine dernière, contre la mesure en organisant des manifestations dans les enceintes de notre Chancellerie diplomatique et consulaire à Libreville. Comme pour ternir l’image de notre pays à l’Etranger.

Nos informations sont fournies par des sources résidantes au Gabon. Selon elles, un groupe de nos compatriotes s’est rassemblé, le lundi 7 août dernier, à l’Ambassade du Mali au Gabon, pour protester contre les mesures adoptées contre la contrefaçon du laissez-passer malien dans ce pays. Pour cause, suite à la découverte d’un réseau de faussaires établissant du laissez-passer malien à Libreville,  imitant la signature du Conseiller consulaire, le Premier Représentant de l’Etat malien  sur ce territoire a pris des dispositions pour restaurer l’image de notre  pays. «Dès qu’il a découvert ce faux et usage de faux puni par la loi en vigueur, l’Ambassadeur Diadié Yacouba Dagnoko a pris des nouvelles dispositions pour contourner les faussaires », précisent nos informateurs. Et de détailler « il a décidé de changer le format de ce document de voyage et ramener sa validité à un (01) mois au lieu de six (06) afin de sécuriser le dit document ».

Cette mesure a irrité la colère de certains citoyens maliens vivant au Gabon. Ces derniers ont, à cet effet, planifié une série de  manifestations à la Chancellerie.

La réaction de l’Ambassadeur !

Le Chef de la mission diplomatique  et consulaire, informé à la veille par le Ministre des Maliens de l’Extérieur du projet des manifestations prévues à la Chancellerie, a fait appel aux forces de sécurité gabonaises pour assurer la sécurité des locaux et du personnel en service, comme prévue par la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques. Car, selon cette convention, les locaux des Représentations diplomatiques et consulaires sont inviolables. Et leur protection doit être assurée par l’État accréditaire.

Mieux, lorsque les manifestants sont arrivés, toujours à en croire nos sources, « l’Ambassadeur est venu leur expliquer le bien-fondé de la nouvelle disposition tout en leur disant également qu’il est disposé à ramener la validité du laissez-passer à six mois mais qu’ils doivent tous  œuvrer ensemble pour donner une bonne image de notre pays à l’Etranger et lutter contre le faux et usage de faux ».

Malheureusement, toujours selon nos informations, son discours a été interrompu par des individus préférant des grossièretés, des injures inacceptables. Plus loin, tout en exigeant le départ des policiers dont la présence pour eux est anormale.

Aux dires de nos sources, certains membres de la section RPM (Rassemblement pour le Mali) et du Bureau de Conseil des Maliens du Gabon (COMAGA) seraient aperçus  parmi les manifestants avec des comportements qui laissent à désirer et surtout en prenant exemple sur l’agression de Dioncounda Traoré.

Par contre, le Secrétaire Général du COMAGA, Kalilou Sofara et Nomogo du RPM auraient  beaucoup joué à l’apaisement pour éviter le pire.

Le soutien du CSDM  à l’Ambassadeur !

A la suite de l’incident, le Président du Conseil Supérieur de la diaspora malienne du Gabon (CSDMG), Demba Kéïta, à la tête d’une forte délégation, est venu rassurer le Diplomate malien du soutien inconditionnel de son organisation.

«Le Conseil Supérieur de la diaspora malienne du Gabon, par la voix de son Président, apporte à Diadié Yacouba Dagnoko, son soutien sans réserve, lui affirme et réaffirme son combat républicain pour défendre et sauvegarder les intérêts des Maliens de la diaspora et à faire respecter les lois et règlements de la République. Le CSDMG condamne les comportements antirépublicains et inciviques d’un groupuscule des compatriotes, des comportements qui ternissent l’image du Mali à l’Extérieur. Les membres du CSDMG invitent tous les compatriotes à œuvrer ensemble afin de lutter efficacement contre la corruption, le clientélisme, le népotisme et le favoritisme dans nos Représentations diplomatiques et consulaires », a-t-il déclaré.

L’Ambassadeur Dagnoko, après avoir exprimé sa gratitude, de manière sincère, aux membres du CSDMG, leur a adressé ses chaleureux remerciements. Il leur a renouvelé son attachement et sa détermination à défendre et faire respecter les lois et règlements du Mali et du Gabon concernant son travail à la mission diplomatique.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

Une dame a été coupable de l'annulation du mariage de son frère. Pour cause, elle regardait le statut de la future mariée en présence de la belle-mère. Cette dernière a découvert sa future belle-fille habillée en tenue sexy et fumant de la chicha dans une boite de nuit de la place. 

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils