samedi 25 juin 2022
Accueil | Société | Dépôt de transit d’ordures ménagères de Médine : Ce million symbolique de l’Honorable Hadi Niangadou qui fait déraper la Maire Déléguée, Mme Gogo Kaba Diakité

Dépôt de transit d’ordures ménagères de Médine : Ce million symbolique de l’Honorable Hadi Niangadou qui fait déraper la Maire Déléguée, Mme Gogo Kaba Diakité

Depuis bientôt une année, jour pour jour, les Habitants de Medina-Coura, Commune II du District de Bamako, ont mis en place une organisation citoyenne pour débarrasser leur quartier du dépôt de transit d’ordures ménagères, devenu trop envahissant pour la santé et l’hygiène des populations. Cette rude bataille a mobilisé la presse pour couvrir leurs activités et relayer l’information. Même la chaine de télévision France 24 en a fait un sujet d’actualité. Aussi,  une délégation venue de la ville d’Angers a rencontré les acteurs du collectif et de la voirie de Bamako en vue de trouver une issue favorable à cet épineux problème de santé publique. 

Depuis un certain temps les données sont en train de changer suite aux élections municipales passées. La nouvelle équipe, conduite par le Maire de la Commune II, Aba Niaré, est en phase avec le collectif et travaille en commun accord avec les quartiers. Avec l’arrivée de Madame Touré Djénéba Sissoko aux commandes des services de l’hygiène, les choses sont en train de changer également au niveau de l’assainissement et de la gestion des dépotoirs. Le collectif était à l’honneur pour la journée d’assainissement à laquelle Madame le Gouverneur du District de Bamako a pris part. Les efforts fournis par les membres du collectif ont été reconnus et salués à leur juste valeur. Ces raisons ont poussé le Chef de quartier Bamoussa Touré à leur féliciter de manière public. Cela, dans un franc parler qui n’a laissé personne indifférente.

Dans cette optique, le Député du parti CODEM, l’Honorable Hadi Niangadou, a voulu se manifester en appuyant leurs efforts. En tant que natif du quartier, il a toujours vu d’un très bon œil et a encouragé les actions de ce genre. L’Honorable Hadi Niangadou a eu d’une grande admiration pour les actes posés au cœur de la Commune II ; principalement, dans le quartier de  Médine, son quartier natal. Donc, il s’est dit qu’il était de son devoir d’accompagner le collectif dans ses actions citoyennes.

Sans demander l’avis des membres fondateurs du «Collectif Ambaga siguida Fè» (Nous aimons notre quartier), Madame la Maire Déléguée s’est permise d’aller à la rencontre du Député Hadi Niangadou avec un groupe de jeunes soit disant membres de cette organisation pour bénéficier des largesses de ce dernier. L’Honorable leur a offert une enveloppe d’un million de francs CFA. Donc, depuis l’enregistrement de ce montant symbolique, Mme la Maire Déléguée est au cœur de tous les scandales. Elle est traitée de tous les noms d’oiseaux. Pour les uns, sa façon d’agir ne fait que diviser les Habitants de ce quartier qui tiennent à la propreté de leur lieu de résidence. Pour les autres,  elle est opportuniste et truande.

A cet effet, les membres du «Collectif Ambaga siguida Fè» ont mouillé le maillot de manière volontaire pour la communauté.

Face à cette situation trouble et désastreuse, on accuse la Maire Déléguée, Mme Gogo Kaba Diakité. Malgré ses compétences avérées dans bien de domaines et qu’elle a fait preuve au bénéfice du quartier,  aujourd’hui elle est trainée dans la boue, son image salie, ses capacités et services rendus oubliés. Ses vrais détracteurs, tapis dans l’ombre en train de tirer les ficelles,  la prêtent l’intention de vouloir  semer la zizanie entre les natifs de Medina-Coura et le reste des Habitants du quartier. Et tout le monde attend la réaction du Maire et les Députés de la Commune II qui ne tiennent, heureusement, qu’à la bonne entente au sein des populations locales et n’optent  à l’unanimité que pour un cadre de vie décent dans tous les quartiers de leur commune.

Tout le monde se rappelle que l’ancien Maire Youssouf Coulibaly faisait du ménage en son temps quand un Maire Délégué commettait de faute grave dans l’exercice de ses fonctions. Car, lui aussi il tenait à l’unité au sein de sa municipalité comme la prunelle de ses yeux.

Donc, à cause d’un petit million, offert à titre d’aide symbolique par une âme magnanime du quartier, une brave et vaillante Dame est en passe de déraper.

Affaire à suivre !

Abdoulaye Faman Coulibaly : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

ASSEMBLÉE ORDINAIRE DU GPAC: Les responsables s’engagent pour la mise en œuvre des recommandations

    Le Groupement professionnel des agences de communication du Mali (GPAC) a tenu, hier …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils