lundi 30 mars 2020
Accueil | Société | Lutte contre le COVID19 : Le Gal. Salif Traoré et ses éléments font une descente musclée dans les boites de nuit, des bars, des dancings…

Lutte contre le COVID19 : Le Gal. Salif Traoré et ses éléments font une descente musclée dans les boites de nuit, des bars, des dancings…

Le Ministre de la sécurité et de la protection civile, le général de division Salif Traoré et l’adjoint du Directeur régional de la Police nationale a instruit une forte patrouille pour exiger l’application des mesures prises par le gouvernement concernant la fermeture des boîtes de nuit, des bars, des dancings et tous autres lieux de rassemblement qui dépassent 50 personnes.

 

Pour faire respecter les mesures en cette période de la pandémie de Coronavirus, le Ministre a ordonné des patrouilles pour demander la fermeture des bars, dancings… sans tirer sur personne, ni faire usage de force.

Divisées en deux équipes, les forces de défense et de sécurité sillonnent actuellement tous les coins et recoins de Bamako et environ. Comme instruites par le Ministre, les Forces de l’ordre composées de la Gendarmerie nationale, de la BAC, de la BSI et de la Police nationale mettent en avant la sensibilisation, et ce, dans la cordialité.

Ce sont des patrouilles de grande envergure en cours qui s’annoncent afin de faire prendre conscience à la population dans le respect strict des mesures. Face à cet incivisme, le ministre a prévenu que toutes les dispositions seront prises pour faire respecter les mesures de restriction. Des unités de forces de sécurité seront mobilisées pour veiller sur la mise en œuvre des décisions de prévention de la pandémie qui a déjà touché tous les pays limitrophes du Mali.

La grosse inquiétude reste les élections législatives qui sont maintenues de même que les marchés et les transports urbains, les frontières terrestres qui restent aussi ouvertes.

  1. Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

Chronique du web : Le nouveau Coronavirus met l’Internet à cran

L’infrastructure Internet est-elle au bord du crash par la faute du lockdown? Je n’ose pas me prévaloir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils