dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Oeil du combattant | Bitume en danger à Bozola

Bitume en danger à Bozola

Le calvaire des usagers de la circulation sur l’axe passant devant l’ORTM vers N’Golonina, en Commune II du District de Bamako, devient de plus en plus inquiétante en ces derniers temps. Au-delà des difficultés ordinaires liées aux affres de la circulation dans ce couloir de la ville de Bamako où les embouteillages sont fréquents, l’état même du bitume et les deux caniveaux de gauche à droite remplis de saletés, causent de sérieux ennuis. Toute chose qui crée  une  dégradation considérable au  niveau de la «Banque Of Africa». Le constat en est qu’au début de semaine, il y a eu de la pluie dans le quartier et ses environs. Aussitôt, le coin a commencé d’être légèrement inondé causant un casse-tête pour les usagers. Et, comme si cela ne suffisait pas, quelques jours après, les mêmes difficultés de circuler se posent singulièrement  à l’encontre des motocyclistes. Puisque ce sont des bouchons, des flaques d’eaux stagnantes, des passages interdits, des chaises et bâches installées pour des raisons de cérémonies  devenues monnaie courante et facteur d’obstruction de la circulation et d’occupation illégale des voies publiques. Toujours,  les motocyclistes sont contraints de faire des déviations, des contours kilométriques. Les eaux de ruissèlement qui tardent à être évacuées, où sécher par le vent et le soleil semble, être mêlées à d’autres natures usées de la zone créant. Ainsi,  une petite rivière se forme avec comme conséquences immédiates la dégradation de la route. Déjà, de sérieux nids de poule d’eaux usées s’installent et ne cessent d’éclabousser les piétons et les citoyens riverains. À ce niveau, le passage se complique davantage avec tous les risques de se salir les vêtements. Il est temps, donc, pour les autorités du quartier de Bozola de faire face à cette situation avant même de saisir la mairie pour dispositions complémentaires. Il s’agit là, non seulement d’arranger les voies, mais aussi, et surtout d’essayer de faire curer les caniveaux afin que les eaux ne trainent plus dans la zone, voire empêcher les usagers de circuler librement.

Le Fouineur

Rédaction

Voir aussi

Un jeune froidement assassiné à ATTbougou  

  Un jeune garçon a été assassiné lundi matin au quartier Attbougou logements sociaux dans …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils