mercredi 24 février 2021
Accueil | Société | Litige foncier entre les cheminots et AMIDICO : Abus d’autorité sur la parcelle du TF 1637de 10 ha à Samaya

Litige foncier entre les cheminots et AMIDICO : Abus d’autorité sur la parcelle du TF 1637de 10 ha à Samaya

Il y a plus de 20 ans qu’un litige foncier oppose le syndicat national des cheminots à une association de la promotion 1976-1977 de la police nationale dénommée AMIDICO. C’est autour d’une parcelle de 10 hectares, sise à Samaya (TF 1637). Malgré que l’affaire soit en instance devant la justice, des éléments de la police y construisent sur ledit TF.

Une lettre a été envoyée par les cheminots, le 2 juillet 2012, avec toutes les pièces jointes sur le différend foncier au Ministre de la Justice de l’époque, Malick Coulibaly. C’est ainsi qu’il a été favorable en l’envoyant avec un pourvoir d’ordre au Procureur Général près la Cour Suprême du Mali à travers la lettre n°0599 du 6 novembre 2012. Suivant cette lettre, le Procureur Général a fait le réquisitoire N°0029 à la date du 27 mars 2013.

Le syndicat national des cheminots et l’AMIDICO ont tous répondu au réquisitoire du Procureur à travers leurs Avocats. Le 4 janvier 2016, par Arrêt N°005, la Cour Suprême casse et annule tous les arrêts de la Cour d’Appel de Bamako et envoie les causes et les parties devant la Cour d’Appel autrement composée.

Depuis le 18 mars 2016 le dossier reste sans suite, bloqué, selon Lassana Togola du syndicat national des cheminots, au Cabinet du Président Taicha Maïga de la Cour d’Appel de Bamako.

Entre temps, des membres de l’AMIDICO, par la bénédiction des Officiers Supérieurs de la police nationale, continuent de construire sur ladite parcelle. Pour le syndicat national des cheminots, cela n’est pas étonnant. Car, pour lui, la réquisition de morcellement 2514/BK, en date du 13 août 2013, du Chef de Bureau des Domaines de Kati, Ibrahim Sympara, doit édifier les plus hautes autorités du Mali.

Par ailleurs, faut-il le noter, le nom de presque tous les Officiers Supérieurs de la police nationale figure sur ce document de morcellement. Il y a, entre autres, Général Marie Claire Diallo  et l’actuelle Gouverneur du District de Bamako, Mme Sacko Ami Kane. Nous y reviendrons !

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

AVEC LA TRISTE SERIE D’ASSASSINATS A GAO: Faire  régner la peur sur la ville pour étouffer toute résistance à la partition du Mali ?  

  Vivre à Gao est de plus en plus dangereux, surtout quand l’on jouit d’une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils