dimanche 13 juin 2021
Accueil | Société | Les Loups quittent leur meute: L’ancienne majorité s’érode

Les Loups quittent leur meute: L’ancienne majorité s’érode

L’ancienne majorité présidentielle appelée EPM (Ensemble pour le Mali) pilotée par Dr Boubacar Tréta se vide de jour en jour. Depuis quelque temps, une cascade de démissions constatée au sein de cette corporation politique.
Après la démission de l’ADEMA-PASJ (Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice) et de l’ASMA-CFP (Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques), c’est le tour de l’APR (Alliance Pour la République) qui vient de mettre un terme avec l’alliance Ensemble Pour le Mali, à travers un communiqué lors de sa réunion extraordinaire du lundi 31 mai 2021.
Au regard de la situation du pays, le parti APR a cessé toute collaboration avec l’ancienne majorité présidentielle. Pour le président du parti APR, Oumar Ibrahim Touré, l’APR a décidé de mettre fin à sa participation à l’alliance Ensemble Pour le Mali après plusieurs années de collaboration.
« L’APR exprime toute sa reconnaissance gratitude aux partis amis avec lesquels il a cheminé. Tout en félicitant de notre parcours commun », a mentionné le président dans un communiqué publié hier sur sa page Facebook.
L’APR ne fait plus partie de l’ancienne majorité présidentielle. Selon le communiqué signé du président du parti APR, le Bureau Exécutif National, suite aux récents événements sociopolitiques que le Mali a connu, le parti a procédé à un examen approfondi sur la situation actuelle du pays et à une évaluation du chemin parcouru au sein de l’Alliance EPM, il ressort de cette analyse.

Pour M. Touré, il s’agit d’une part que les grandes et graves crises sociopolitiques et institutionnelles ouvrent le champ à des mues et des recompositions au sein de la classe politique. « D’autre part, que l’APR doit plutôt se préparer à être en phase avec les perspectives, en prenant en compte la réalité actuelle. Le parti doit être flexible, vigilant et ouvert aux nouvelles possibilités et opportunités de recomposition pour l’intérêt supérieur du pays et du sien », et d’ajouter qu’au regard de l’extinction des objectifs ayant motivé la création de l’EPM, l’appartenance de l’APR au dit regroupement ne semble plus appropriée.
D. Sanogo LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

LITIGE FONCIER DANS LA ZONE DE RECASEMENT DE SOTUBA: Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de droit coutumier qui a été établie par l’Etat en titre foncier depuis 1915

Dans la zone de recasement de Sotuba, Mme Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de son …

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils