vendredi 14 juin 2024
Accueil | Société | Les Casques bleus: En action dans les zones éloignées du Cercle de Koro

Les Casques bleus: En action dans les zones éloignées du Cercle de Koro

Le 1er février dernier, le Bureau régional de la MINUSMA à Mopti a effectué une
mission d’information au lendemain des attaques survenues dans les localités de
Dioungani et de Gourty, dans le Cercle de Koro. La délégation onusienne était conduite
par Jens Kristensen de la division des Affaires civiles de la Mission de l’ONU au Mali.
Une frange de la population de Dioungani et de Gourty s’est réfugiée dans le village
environnant de Douna-Pen où sont actuellement déployés les Casques bleus togolais et
sénégalais de la MINUSMA.

La situation sécuritaire est calme dans ce village de Douna-Pen, dans le nord-est du Cercle de
Koro, où « habitent plus de 6 200 âmes, » selon son Chef du village, Seydou Angoïba.
Dioungani et Gourty, deux villages voisins, étaient la cible d’attaques meurtrières provoquant
un déplacement massif des populations de ces deux villages vers Douna-Pen, distant de
quelques kilomètres.
« Plus de 1 000 personnes sont arrivées ici », explique Seydou Angoïba qui est vivement
préoccupé par la détérioration de la crise humanitaire. « Toutes les activités agricoles et
scolaires se sont arrêtées depuis plus de trois ans », dit-il. Une situation qui a amené la
MINUSMA à diligenter cette mission d’information, le 1erfévrier dernier.
Les Casques bleus de la MINUSMA effectuent des patrouilles dans le village de Douna-Pen à
la satisfaction des populations traumatisées et vivant dans le désarroi depuis quelques temps.
« Nous menons des activités de sécurisation des populations et interagissons de manière
régulière avec les responsables des différentes localités des alentours de Douna-Pen, »a
déclaré le commandant du contingent sénégalais, le Colonel Cheikh Gueye.
Situé dans le Cercle de Koro, à 36 kilomètres au nord-est de la ville qui porte le même nom,
Gourty a été attaqué fin janvier, faisant quelques blessés qui ont vite été secourus par les

Casques bleus de la MINUSMA. « Nos éléments y sont arrivés en pleine nuit. Ils ont
administré les premiers soins aux blessés qui ensuite furent évacués avec l’hélicoptère de la
Mission des Nations Unies au Mali, pour recevoir des soins appropriés, » confie le Colonel
Cheikh Gueye.
INFOS MINUSMA

Djibril Coulibaly

Voir aussi

TRANSPORTS PUBLICS AU MALI: De nouvelles mesures adoptées pour faire face à la recrudescence des accidents de la circulation routière

  Le ministre des Transports et des Infrastructures et son homologue de la Sécurité et …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils