dimanche 20 septembre 2020
Accueil | Société | Les bases de la transition : Le CNSP et le M5-RFP en tête à tête hier

Les bases de la transition : Le CNSP et le M5-RFP en tête à tête hier

Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) qui a poussé Ibrahim Boubacar Keïta à la démission le 18 août continue de recevoir les acteurs sociopolitiques à Kati, sa base. Ce mercredi 26 août 2020, il a reçu le M5-RFP, mouvement de contestation, dont la demande semble exaucée, était dans les rues depuis juin pour exiger le départ du régime IBK.

Ils étaient nombreux, ces leaders dans la délégation ayant échangé avec le CNSP. Il s’agit de Dr Choguel Kokala Maïga, Modibo Sidibé, Mm Sy Kadiatou Sow, Issa Kaou N’Djim, Prof Ibrahim Ikassa Maïga et bien d’autres. Si c’est la première fois que les deux entités se rencontrent officiellement, il n’y a pas eu de discussions de fond sur les questions de transitions face auxquelles les Maliens attendent. « Mais nous avons convenu de nous retrouver très prochainement pour continuer à échanger », a affirmé Choguel K. Maiga, responsable du M5. « Nous ferons une véritable séance de travail parce que la vision du M5-RFP, la primeur nous la réservons au CNSP », a-t-il ajouté.

Cependant, le porte-parole du M5-RFP estime que les deux doivent se donner la main pour que la transition soit une réussite totale. « Parce que,  si elle réussit, on dira que c’est pour tous les Maliens, mais qu’à Dieu ne plaise, si elle ne réussit pas, on dira que c’est le M5-RFP et le CNSP », dit-il.

“Aujourd’hui, nous savons qu’ils (CNSP) sont envahis par toutes sortes d’experts, de spécialistes, de partisans et  il faut qu’ils restent vigilants. Ils ont dit qu’ils ne sont pas naïfs, mais ils travaillent au nom de l’ensemble des Maliens donc, ils élargissent la base de la concertation avec l’ensemble des forces vive de la nation et nous-même avions apprécié cela parce que c’est aussi notre vision », a indiqué Choguel.

Présent à la rencontre, Me Demba Traoré s’est félicité des échanges qui ont eu lieu entre eux et le CNSP.  Mais sa satisfaction émane du fait que les discussions ont porté sur la libération de l’honorable Soumaïla Cissé. « Le comité nous a clairement dit que dès son installation, il a pris ce dossier à bras le corps. Et que cela fait partie de leur objectif prioritaire et cela nous soulage beaucoup », s’est-il réjoui.

Avant cette réception, le CNSP avait aussi rencontré la majorité présidentielle. Il compte consulter l’ensemble des acteurs avant d’enclencher le processus de transition. Surement que d’autres rencontres sont à venir avant d’amorcer les assises de la transition.

Bourama Kéïta

Malick Diancoumba

Voir aussi

TRANSITION POLITIQUE AU MALI : vers un bras de fer CNSP/CEDEAO ?

Comme il fallait s’y attendre, la CEDEAO aura pris le contre-pied des résolutions prises par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils