lundi 20 septembre 2021
Accueil | Société | Le marché du Bazin à l’approche de la fête du Tabaski ; La clientèle ne faiblit pas !

Le marché du Bazin à l’approche de la fête du Tabaski ; La clientèle ne faiblit pas !

A l’approche de la fête du Tabaski les marchés de la capitale sont pris d’assaut par des demandeurs, vendeurs et ‘’coxeurs’’de tissus et particulièrement du Bazin. Ce modèle de tissu dans notre pays est de toutes les qualités. On dénombre dans les marchés maliens des Bazins riches, moins riches, ‘’Vainqueur’’, ‘’Super-Vainqueur’’, ‘’Gezner’’, ‘’Weba’’, brodés ou mis en teinture. Cette année, force est de constater qu’il a y-a une légère augmentation des prix du Bazin sur le marché, d’où une situation de moins d’affluence par rapport à l’année dernière, en cette veille de la fête de Tabaski.
Par la force des choses, Bamako est devenue la capitale du Bazin. Ce tissu importé, principalement d’Allemagne et d’autres pays d’Europe et d’Asie. A l’approche de la fête de tabaski les marchés de Bamako sont les plus fréquentés par gens à la recherche de quoi se vêtir, c’est le moment de la bonne période pour les commerçants, qui se frottent bien les doigts, grâce au nombre croissant des clients. Surtout ceux qui se sont spécialisés dans la vente du Bazin, en gros ou en détails. Dans ce registre, si le marché était détenu par quelques privilégiés seulement, de nos jours tel n’est plus le cas. Car dans le seul marché Rose de Bamako, on peut dénombrer plus d’une trentaine de boutiques de marque déposée du Bazin. La raison est toute simple, le Bazin est très huppé dans notre pays et ses environs. Du coup, les commerçants ne se privent pas de monter les enchères autour de ce tissu et la clientèle répond toujours présente. Comme tel est encore le cas cette année, ou force est de constater qu’il y a une légère augmentation des prix du Bazin sur le marché. D’où une relative d’affluence en une semaine de la fête par rapport à l’année dernière. Ce qui nous a révélé Salah Golfa, vendeur de Bazin et teinturier à la fois au marché de Doumanzana Nafadji lors de notre passage dans sa boutique.
Cette augmentation des prix se ressent au niveau de toutes les qualités de Bazin. A titre d’exemple le prix du Bazin riche est monté de 7000 FCFA à 7500 FCFA le mètre en couleur blanche. Malgré tout le commerçant moyen de ce tissu peut réaliser une vente approximative de 100 complets de blanc et 500 complets en couleur par jour.
Notre interlocuteur nous dira qu’à cette approche de la fête, les clients préfèrent acheter du Bazin riche couleur blanche et le ramener chez les teinturières pour y mettre la couleur de leur choix. Par contre le Bazin en indigo est plus prisé par les étrangers. De ces styles de bazin on peut citer entre autres le ‘’Sirililé’’, la ‘’peinturnie’’,le ‘’bogolan’’ et l’unique en deux tons. A chacun donc son goût et son mélange de couleurs.
Par Fatoumata COULIBALY LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

OZONE MALI: La fin ?  

    Six ans après son arrivée triomphale à Bamako à la faveur d’un accord …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils