samedi 17 avril 2021
Accueil | Politique | Le Mali entre désespoir et espoir: La transition retrouvera-t-elle ses couleurs ?    

Le Mali entre désespoir et espoir: La transition retrouvera-t-elle ses couleurs ?    

Ce serait le rêve de tous, tout bon malien bien sûr. Mais les injustices engendrées, par la gestion jugée solitaire des autorités de la transition, par des Maliens, le doute s’installe dans les cœurs et les esprits.    

 

Il nous revient parfois de penser ou de raisonner comme on peut, à notre façon de juger ou encore de critiquer pour tenter de comprendre ce qui se passe par rapport à la gestion de la transition. Des autorités actuelles du pays à nos concitoyens, en passant par les autres bourreaux de la contestation, à l’image du M5 et ses compagnons de lutte, qu’est-ce qui lierait les uns et les autres ? D’autant plus que beaucoup de personnes sont déjà frustrées, et regretteraient d’avoir agi contre l’ancien président Ibrahim Boubacar Kéïta. Des voix se sont levées. Oui, bien sûr, plusieurs voix se sont levées pour en effet critiquer haut et fort la gestion des autorités de la transition, parfois jugée solitaire à sa juste valeur. Et que c’est la continuité d’un régime critiqué et renversé qui continuerait de faire ses lois, pensent beaucoup d’autres maliens. Cela étant, les choses ne se présenteraient surement pas en bonne position, en tout cas en ces derniers temps pour l’avenir de notre pays, ou encore la réussite impérative annoncée de cette phase transitoire si on veut que le Mali émerge. La transition retrouvera-t-elle ses couleurs ? C’est la grosse question du mois ou du temps que chacun des Maliens serait absolument en droit de se poser, et qu’il faudrait trouver la répondre sans tarder. Maintenant que les tensions se sont un peu amoindries, il est important ou sinon préférable que les autorités du pays engagent une entrevue, un dialogue avec toutes les forces vives de la nation, à commencer par le M5-RFP, pour calmer les ardeurs en faisant comprendre que c’est le destin du Mali qui est en train de se jouer. Cela pourrait en effet, être la solution pour que la transition trouve la couleur ou les couleurs qu’on attend d’elle depuis bien longtemps. Mais de quelles couleurs pourrait-il donc s’agir ? À notre humble avis, les couleurs de l’union sacrée autour du devenir de cette nation si chère à nous, seraient la meilleure des choses à faire en ce moment. Il faut sans hésiter établir un contact direct entre toutes les forces vives de la nation et les autorités de la transition.Une franchise dont il ne faudrait pas nier. Un cœur ouvert au contact du peuple, la communication. Cela pourrait bien être la cause de ces nombreuses frustrations. Ce que voudraient sans doute les populations. Dans tous les cas, c’est le constat que nous avons fait ou que nous continuons de faire. Le Peuple se sentirait un peu hors de l’événement. Ce qu’il demanderait, ce serait une franchise des autorités face aux faits et à toutes les situations posées. La transition retrouvera-t-elle ses couleurs ? Ou, l’a-t-elle déjà eu ?   

À suivre…  

Moriba DIAWARA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Terrorisme au Sahel: Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa prêts à négocier avec Bamako

Longtemps opposé au dialogue avec les djihadistes, le gouvernement malien a mis de l’eau dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils