lundi 15 août 2022
Accueil | Société | TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

Une dame a été coupable de l’annulation du mariage de son frère. Pour cause, elle regardait le statut de la future mariée en présence de la belle-mère. Cette dernière a découvert sa future belle-fille habillée en tenue sexy et fumant de la chicha dans une boite de nuit de la place. 

Si  l’idée de créer des applications pour partager ces moments de la journée ou tirer des liens amicaux à distance par les initiateurs, certains les utilisent autrement. Plus grave, se faire humilier. Il y a ceux qui trouvent que ces applications ne servent qu’à détourner les ignorants de l’essentiel. Pour d’autres, c’est pour pousser des gens à s’exhiber avec toutes les  conséquences. C’est ce qui vient de se passer chez une jeune fille à quelques mois de son mariage.

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

Selon des sources très informées de ce fait, le malheur de la future mariée commence lorsqu’un jour sa belle-sœur regarde son statut en présence de la belle-mère. Cette dernière a découvert sa future belle-fille habillée en tenue sexy et fumant de la chicha dans une boite de nuit de la place. Dépassée par l’attitude de sa belle-fille, elle a convoqué son fils pour annuler leur mariage prévu pour le mois de septembre prochain.

TENUE SEXY ET CHICHA AU STATUT WHATSAPP: Un mariage avorté !

En revanche, l’implication de la famille de la jeune dame pour tenter de trouver un terrain d’entente afin que le mariage ne soit pas annulé n’aura, jusque-là, servi à rien. La belle-mère est restée ferme sur sa décision de ne pas voir son fils épouser une jeune femme qui fume la chicha. Le futur marié a été obligé de réclamer à l’élue de son cœur la bague des fiançailles.

C’est l’occasion de conseiller les jeunes filles à utiliser les réseaux sociaux dans le bon sens et non pour de mauvaises pratiques.

Lassana SOW LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Vie chère après la levée des sanctions de la CEDEAO: Quand des Maliens préfèrent l’embargo à la galère actuelle

Malgré la levée des sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA depuis le 4juillet passé …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils