vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Société | Lancement du projet «l’emploi des jeunes crée des opportunités, ici au Mali » avec un coût de plus de 13 milliards de F CFA sur 4 ans

Lancement du projet «l’emploi des jeunes crée des opportunités, ici au Mali » avec un coût de plus de 13 milliards de F CFA sur 4 ans

Le Directeur de cabinet du Premier ministre a procédé le mercredi 20 septembre 2017 à l’hôtel Radisson Blu au lancement officiel du projet intitulé « l’emploi des jeunes crée des opportunités ici au Mali ». Il avait à ses côtés le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle et d’autres membres du gouvernement. Le Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Mali, l’Ambassadeur des Pays-Bas à Bamako, le Directeur de l’organisation SNV et plusieurs autres représentants de missions diplomatiques, de coopération et des services techniques de l’Etat, de la société civile et du secteur privé étaient aussi présents. A travers ce projet, il s’agit de combler le besoin urgent d’engager plus activement dans la vie économique ces milliers de jeunes qui font la fierté et l’espoir du Mali. Fruit d’un partenariat entre le Gouvernement du Mali et l’Union Européenne, l’objectif global du projet est de contribuer au développement des opportunités économiques et à la stabilité sociale dans les régions de Kayes, Koulikoro, Gao et le district de Bamako. A cet effet, trois objectifs spécifiques sont retenus à savoir : contribuer à l’auto-emploi et l’emploi des jeunes (notamment des femmes et des groupes défavorisés) ; promouvoir le développement des PME pour contribuer à l’emploi des jeunes (notamment des femmes et des personnes défavorisées) et enfin contribuer à la création d’un environnement financier et éducatif favorable à l’emploi des jeunes. Le projet est exécuté par un consortium de trois Agences néerlandaises composé de la SNV, d’ICCO et de WASTE en plus de l’APEJ. Il s’adresse aux jeunes de 18 à 40 ans. La Gouvernance du Projet est assurée par un Conseil d’orientation composé des ministères sectoriels concernés, comme celui en charge de l’Emploi, de la jeunesse et les agences d’exécution. Pour le Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, ce projet s’attèlera à former 8 520 jeunes femmes, migrants potentiels et de retour, en entrepreneuriat et sur les modules techniques en l’horticulture, la gestion de déchets, l’agro-alimentaire et l’artisanat utilitaire. Il permettra aussi de construire 20 fermes horticoles gérées par des coopératives, d’octroyer un kit de démarrage de 300 000 F CFA aux 8 620 ayant été formés et financer 400 PME dont 150 dans le secteur de l’horticulture, 100 dans la gestion de déchets solides, 50 dans l’agro-alimentaire et 100 dans le secteur de l’artisanat utilitaire. Le projet qui a une durée de 4 ans s’élève à 20 935 041 d’euros soit 13 732 486 689 F CFA.
lecombat.fr

Djibril Coulibaly

Voir aussi

SÉCURITÉ ROUTIÈRE: Le port du casque obligatoire à partir du 15 août 

  Pour la sécurité des usagers de la route, le port du casque entrera en …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils