mardi 22 juin 2021
Accueil | Société | Lancement de l’Atelier de formation des coordinations régionales  Atelier de formation des coordinations régionales en vue de l’observation des élections législatives 2020

Lancement de l’Atelier de formation des coordinations régionales  Atelier de formation des coordinations régionales en vue de l’observation des élections législatives 2020

Cet Atelier de formation des coordinations régionales en vue de l’observation des élections législatives 2020 était présidé par M. Issa Traoré, président de la COCEM. En présence de Dr Badié Hima, Directeur résident de  National Democratic Institue (NDI) et certains partenaires. C’était le mardi dernier à l’hôtel de l’Amitié de Bamako.

 

Cette cérémonie de lancement de l’atelier de formation des coordinations régionales en vue de l’observation des élections législatives a enregistré la représentante d’USAID,Inna Bakayoko, Moustapha Sanogo, le trésorier, le conseiller technique de NDI, et l’infatigable Anis, les membres coordinateurs et des coordinatrices des différentes régions, les organisations de la société civile. L’objectif est de former les membres  des coordinations régionales dans le cadre des élections législatives prévues au plus tard en mars 2020.Cet atelier permettra de promouvoir, renforcer les capacités de tous les membres (coordination nationale, régionale, superviseurs, observateurs) dans les différentes régions du Mali. À en croire Issa Traoré, Président de la Coalition pour l’Observation Citoyenne des Élections au Mali(COCEM), «depuis 2018, le Mali est engagé dans un processus électoral qui a permis la tenue de l’élection présidentielle de 2018. Une élection tenue dans un contexte difficile compte tenu de plusieurs facteurs, dont l’insécurité dans le nord et le centre du pays. Ce qui a d’ailleurs poussé au report des élections législatives et à la prolongation du mandat des députés. Comme à leur habitude, les organisations de la société civile ont joué un rôle crucial dans la tenue et la pacification de différentes élections que le Mali a connues.»  

Leur rôle devient ainsi de plus en plus prépondérant dans le renforcement de la démocratie au Mali à travers notamment, le suivi des processus électoraux. C’est dans cette optique que les cinq organisations de la société civile malienne ont créé, le 29 mars 2018, la ‘’Coalition pour l’Observation Citoyenne des Élections au Mali’’ (COCEM). La coalition contribue à la consolidation de la démocratie et la paix à travers une observation citoyenne systématique et exhaustive, des processus électoraux et des politiques publiques.  Selon lui, cette coalition communique sur ses constats et formule des recommandations à l’endroit des décideurs, en vue de contribuer à l’amélioration des processus électoraux et à la construction d’un outil de contrôle citoyen fort au Mali. Il convient de signaler que la COCEM était présente dans toutes les régions, pour une observation citoyenne, indépendante et impartiale de l’élection présidentielle des 29 juillet et 12 août 2018. Elle a mis en place un dispositif exceptionnel lui ayant permis d’observer la phase pré- électorale, les opérations de vote et de dépouillement et la phase postélectorale.

 

Lassana SOW, Stagiaire

Malick Diancoumba

Voir aussi

Liberté provisoire accordée à Rasta: Moins virulent à sa sortie du MCA après un mois de détention !

Par une lettre publiée sur les réseaux sociaux, M. Youssouf Bathily dit Rasta demande pardon …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils