lundi 21 septembre 2020
Accueil | Société | L’Alliance change de nom : Le M5-RFP insiste : »On peut seulement négocier comment organiser son départ »

L’Alliance change de nom : Le M5-RFP insiste : »On peut seulement négocier comment organiser son départ »

L’Alliance des trois organisations politico-religieuses qui ont appelé à la manifestation du 5 juin dernier pour « la démission“ du président de la République a changé de nom. Désormais pour prendre en compte les différentes associations et partis politiques qui les leaders ont adopté un nouveau nom. Il s’agit du, « Mouvement du 5 juin, Rassemblement des forces patriotiques » (M5-RFP). L’information a été portée à la presse hier, lundi 8 juin 2020 au cours de duquel les premiers responsables ont réaffirmé leur volonté de  » faire partir le président IBK et son régime ».

Les partisans de l’Imam Dicko ne comptent pas s’arrêter après cette gigantesque manifestation du 5 juin passé. Lors du point de presse, étaient présents, Mountaga Tall, Cheick Oumar Sissoko, Choguel Maïga et le porte-parole du CMAS, Kao N’Djim. À l’occasion pour ces leaders d’annoncer leur position. Choguel Maïga, représentant du FSD dans ses propos, il a fait appel aux Maliens de l’extérieur qui sont soucieux de la paix, de la sécurité et pour que l’élection ait un sens en République du Mali, de porter leur soutien à l’initiative actuelle. “Plus personne ne confisquera les voix du peuple, plus jamais le gouvernement ne doit utiliser la force antiterroriste formée pour combattre les terroristes pour aller tuer les populations ; c’est ce qui s’est passé à Sikasso’’, a-t-il lancé.

Pour la Troïka, l’objectif est le même. Maintenir cette position jusqu’à la démission du président.

 » Nous devons continuer la lutte jusqu’à l’objectif final: la démission du président IBK« , affirme Cheick Oumar Sissoko.

De son Côté, le porte-parole de la CMAS, Kao N’Djim a lancé un appel pressant à toutes les organisations professionnelles et confessionnelles, à se mobiliser pour faire partir le régime actuel.

« IBK et son régime doivent démissionner », affirme Kao N’Djim. Avant d’ajouter: « on peut seulement négocier comment organiser son départ ». Selon le porte-parole de la CMAS, la prochaine sortie sera pour faire démissionner le président de la République et son régime.

Il a fait cas de la rencontre de Dicko avec la communauté internationale au sujet de la tension sociopolitique actuelle. À ce sujet, rapporte-t-il, Dicko a été très clair envers les représentants de la communauté internationale, leurs objectifs, restent le même : « faire partie l’actuel président ».

De ses dires, le « chao » que l’on veut éviter, est déjà là avec l’année blanche, avec la grève des enseignants et surtout l’insécurité grandissante.

Les premiers responsables ont annoncé la fin de la Troïka à l’avantage d’une nouvelle organisation plus représentative des Maliens dans leur ensemble. Depuis le 5 juin, soutiennent-ils, des centaines d’associations et partis politiques ont adhéré à la cause. C’est pour cette raison que l’Alliance des trois organisations politico-religieuses (FSD, CMAS ET EMK) a décidé de prendre un autre nom: « Mouvement du 5 juin, Rassemblement des forces patriotiques » (M5-RFP). Au nombre de ces associations et partis figure de MC-ATT de Jamille Bittar, ce politique proche du président IBK et de la Majorité. Une annonce qui fait comprendre que le président IBK est désormais dos au mur, même dans sa propre maison.

Au cours de ce point de presse, les leaders ont annoncé la tenue d’une Assemblée Générale, le jeudi 11 juin prochain. Cette rencontre réunira tous les mouvements, associations et partis politiques afin de discuter des actions communes futures à entreprendre pour aboutir à l’objectif final.

Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

TRANSITION POLITIQUE AU MALI : vers un bras de fer CNSP/CEDEAO ?

Comme il fallait s’y attendre, la CEDEAO aura pris le contre-pied des résolutions prises par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils