mardi 22 juin 2021
Accueil | Société | La propagation de la pandémie du coronavirus : L’inquiétude autour du grand marché de Bamako

La propagation de la pandémie du coronavirus : L’inquiétude autour du grand marché de Bamako

L’inquiétude grandit face à la propagation du Covid-19 dans notre pays. Le grand marché de la capitale malienne rassemblant en son sein le plus grand nombre de personnes serait une préoccupation pour les Bamakois. Les mesures prises par le Conseil Supérieur de la Défense Nationale n’auront pas fait son effet dans ce lieu public. 

 

Il va sans dire que, dans cette période critique de Covid-19 au Mali et dans le reste du monde, chacun joue son rôle. Notre inquiétude n’est pas hors du pays, elle est juste en face et tout près. Il s’agit du grand marché de Bamako. C’est inquiétant ? C’est en tout cas, la grosse interrogation que l’on est en droit de se poser. Les cas positifs défrayent la chronique depuis plusieurs jours. Si certains Maliens ne croient absolument pas à l’existence du coronavirus, d’autres respectent scrupuleusement les mesures édictées par le gouvernement de la République du Mali. Entre autres, l’interdiction des regroupements de plus 50 personnes, le lavage des mains au savon, l’utilisation des gels hydroalcooliques, etc. Néanmoins, du risque de l’arrivée de la pandémie dans le pays à la découverte ou à la multiplication des cas, le grand marché serait sur la sellette des regards des populations. L’endroit fréquenté par la plupart des Bamakois pour des achats divers. C’est aussi le lieu où la survie de plusieurs familles est liée. Car des chefs de famille se battent nuit et jour pour vivre leurs familles. Cela étant, le risque de contagion au Covid-19 n’est pas épargné. À notre passage dans les lieux, les regroupements étaient énormes. Les va-et-vient se multipliaient incessamment. Des vendeurs de friperies et autres, sueurs au front, attirant la clientèle, se regroupaient en nombre en chantant en chœur, qui accompagnaient les battements de mains. Sans scrupule, les clients se bousculaient pêle-mêle dans un brouhaha total. D’où l’esprit de ce papier. C’est pourquoi cette situation nous a pris à la gorge et bien de Maliens, surtout face à la propagation de la pandémie du coronavirus en ces temps-ci dans notre pays. Seul Dieu, le Bon Dieu, le très miséricordieux est capable de sauver le Mali et l’Afrique entière du Covid-19. Respectons donc les mesures édictées par les autorités du pays.

Moriba DIAWARA

Malick Diancoumba

Voir aussi

Liberté provisoire accordée à Rasta: Moins virulent à sa sortie du MCA après un mois de détention !

Par une lettre publiée sur les réseaux sociaux, M. Youssouf Bathily dit Rasta demande pardon …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils