mardi 20 avril 2021
Accueil | Oeil du combattant | La mendicité nocturne de ces enfants avec une hache au cou !

La mendicité nocturne de ces enfants avec une hache au cou !

On rencontre de plus en plus une autre race d’enfants mendiants munis d’une hache au cou. Ce sont des gamins noctambules qui quémandent  jusqu’à des heures tardives  de la nuit au niveau des feux tricolores et grandes places publiques de Bamako. Il s’agit là d’une forme de mendicité émanant d’un groupe d’enfants qui se positionnent entre les feux tricolores pendant la nuit pour quémander les usagers de la circulation routière. Ce sont des enfants mendiants venus des coins reculés de nos brousses. À la différence des enfants talibé, eux, leur système consiste à demander juste à manger aux usagers garés aux feux de stop. Munis de hache au cou, cette image parlant donne immédiatement l’impression qu’il s’agirait des enfants qui ont comme activités principales le détachement ou découpage des bois pour les rôtisseries et les femmes au foyer. Or, en réalité, il n’en est rien. Ils restent souvent à leurs postes jusqu’à des heures tardives de la nuit. Il est à préciser aussi que ces enfants perçoivent rarement de monnaie avec les passants, comme s’il s’agissait d’une pratique qui dérange. Certes, cette pratique de mendicité n’est plus une première de son genre à Bamako dans la nuit. Mais, selon un Sociologue de la place, elle doit être de retour très récemment. L’État malien, à travers des structures spécialisées, doit ardemment veiller à cette forme d’exploitation des enfants qui peut ternir l’image d’un pays et l’engagement politique dédié à la cause des jeunes.

Le Fouineur 

 

Rédaction

Voir aussi

Grossesse multiple de 7 foetus: Le geste salutaire du ministre Fanta Siby  

  Il y a deux semaines, des messages de secours ont envahi non seulement la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils