vendredi 25 juin 2021
Accueil | Portraits | KOROTOUMOU COULIBALY : L’athlète handicapée bardée de médailles

KOROTOUMOU COULIBALY : L’athlète handicapée bardée de médailles

Elle s’appelle Korotoumou Coulibaly. Son handicap physique ne l’empêche d’aller au bout de sa passion pour le sport. Sportive de haut niveau pluridisciplinaire, la jeune femme fait aujourd’hui la fierté du sport malien.

Native du quartier populaire de Djicoroni-Para, en 2009 Korotoumou commence à fréquenter le centre ANPHP de la Base aérienne pour s’entrainer au quotidien. Hormis les journées de samedi et dimanche elle enchaîne les entrainements dans divers disciplines : haltérophilie, javelot, lancé de poids et tricycle…
La même année elle est repérée et sélectionnée pour représenter le Mali à Niamey. La jeune sportive rapporte la médaille d’argent. Ses performances en disent long sur son savoir-faire : 15 à 16 mètres au javelot, capable de monter 90 kg en haltérophilie. Sur le lancé de poids de 4 kg, elle franchit allègrement les 7 m.
Deux ans plus tard, en 2011, Korotoumou est de nouveau sélectionnée pour représenter le Mali à Yaoundé. Malheureusement, le Mali n’a malheureusement pas pu prendre part à la compétition africaine.
En 2016, la Tunisie l’accueille, la Malienne arrache deux prix dans deux catégories sportives : la médaille de bronze en javelot et celle d’argent en lancé de poids. La même année elle participe aux Jeux para olympiques du Brésil. Là, la reine du sport n’a pu acquérir de médaille.
Cela n’empêche, elle garde le moral. Cette année elle aurait dû se rendre au Maroc en vue de participer au championnat d’Afrique des personnes handicapées. A cause des problèmes relatifs à la gestion du football, le voyage n’a pu se tenir. A son avis, le football n’aurait pas dû mettre en péril cette activité. Le plus grand rêve qu’elle nourrit pour son pays est de pouvoir ramener un jour prochain une médaille indétrônable en or.
Parallèlement à la pratique sportive, la jeune fille s’est spécialisée dans la teinture où elle a pu décrocher un diplôme auprès d’une certaine Djénéba Sangaré à Bolibana. Elle se démène contre vents et marées pour mettre en place un atelier générateur de revenu autour de la teinture. Hélas, par manque de moyens et de soutien, jusqu’à nos jours, son projet tarde à se réaliser.
Le samedi 6 mai 2017 Korotoumou a remporté son énième premier prix de l’haltérophilie à l’occasion du Handi Sport organisé par l’association « Adama Deyadjigui » sur le terrain de basket-ball situé au bord des voies du chemin de fer à Medina-Coura. Les trois finalistes ont émis le vœu d’acquérir une moto afin de pouvoir rallier le terrain de sport sans tracasserie.
Elles attendent de voir la réaction des plus hautes autorités. Après avoir rapporté de nombreuses distinctions honorifiques au Mali Korotoumou a annoncé au cours d’un entretien qu’elle a bien voulu nous accorder : « La pratique du sport maintient notre santé autant que les personnes valides. Notre pays mériterait d’avoir plus de regard pour les handicapés. Les médailles que nous apportons servent à rehausser l’image de la nation. Dans d’autres domaines sportifs les acteurs sportifs sont récompensés et encouragés. Par contre, chez les handicapés, hormis les bonnes paroles, les autorités ont tendance à oublier les handicapés. Les préparatifs des compétitions internationales nous les prenons en charge, pour nous rendre au stade Omnisports. Après tout, les handicapés sont des êtres vivants comme tout le monde ».
Aboubacar Eros Sissoko LE SURSAUT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

École Normale Supérieure (ENSUP) : 41e anniversaire de l’assassinat d’Abdoul Karim Camara dit Cabral, secrétaire général d’UNEEM !

Le 17 mars 2021 était le 41e anniversaire de l’assassinat d’Abdoul Karim Camara, étudiant à …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils