mercredi 23 juin 2021
Accueil | Société | Kona : le Maire et son 1er adjoint face aux populations pour démentir des allégations de nos Autorités

Kona : le Maire et son 1er adjoint face aux populations pour démentir des allégations de nos Autorités

Le maire de Kona Ousmane Kampo et son premier adjoint face à leurs populations pour démentir un communiqué qui circule sur les réseaux sociaux et qui parle d’arrestation d’hommes présumés terroristes de ladite localité grâce à la collaboration des leurs.  

Devant cette assemblée, venue répondre à l’appel, le maire de Kona, Ousmane Kampo très préoccupé par des allégations qui circulent sur les réseaux sociaux, prend la parole pour donner son point de vue sur cette affaire d’arrestations de présumés djihadistes.

Dès la prise de parole, il dissipe toute ambigüité et prône l’union sacrée qui les lie et qui a été toujours leur socle. « Nous sommes un peuple uni. Dogon, peul, Soraï, Bozo, vivons toujours ensemble, unis-en UN. Et quand nous avons entendu que de présumés djihadistes ont été arrêtés avec notre connivence, cela nous a vraiment inquiétés puisque ce n’est pas dans nos habitudes. Nous sommes tous de même père et mère. C’est dans ce cadre que nous sortons pour démentir formellement ces allégations qui circulent sur la toile. Depuis le début des hostilités dans notre pays, bien que notre zone autre connu comme zone rouge, nous n’avons jamais eu de problème qui nous empêchent à s’adonner à nos activités. Nous saluons l’armée malienne et nous savons que nos militaires se déploient avec courage pour notre sécurité, mais nous leur demandons tout de même de faire extrêmement attention. Leur manière de faire peut engendrer de graves désagréments pour nos populations. Et nous leur demandons aussi d’arrêter de tirer dans la ville. C’est quelque chose qui fait peur aux habitants et par conséquent, ces derniers s’éparpillent et fuient. Notre seule survie vient du marché hebdomadaire. Aujourd’hui par crainte nos Peuls ne peuvent plus rentrer dans le marché. Parfois, il suffit simplement d’avoir les traits d’un peul pour qu’on arrête. Finalement, les gens arrivent à la va-vite, font leurs emplettes et s’en vont. Certes, l’armée est là pour nous et nous communiquons avec elle, mais nous avons aussi nos limites. Nous ne pouvons pas outrepasser notre rôle et ce n’est pas à nous de dénoncer nos frères, de surcroit, sur du faux. Les personnes arrêtées par l’armée ne sont pas des terroristes.

Puis c’est au tour du premier adjoint Yaya Traoré à s’exprimer. Il remercie tout d’abord les habitants de Kona pour leur présence. Ensuite, il s’insurge contre le communiqué des forces armées : « le message venant des forces de l’ordre dans lequel on dit que c’est avec la vigilance des populations de Kona qu’elles ont pu mettre le grappin sur de présumés djihadistes ne peut que nourrir de la suspicion entre cohabitant. Nous n’avons jamais aidé les Forces armées par dénonciation pour arrêter qui que ce soit à fortiori quand on parle des nôtres. Depuis le début de cette affaire, personne n’est venu nous demander quelque chose. Ceux qui sont maintenus en prison sont nos frères et nous ne pourrons jamais les dénoncer. Nous vivons ensemble et nous n’avons pas de problème avec eux.

Ici ils veulent nous mettre à dos nos populations avec lesquelles nous vivons des décennies. Ceux qui ont été arrêtés ne sont pas des personnes mal intentionnées ni des terroristes. Si les autorités veulent plus d’informations sur eux, elles n’ont qu’à nous contacter ».

Alors on se demande les vraies raisons pour lesquels nos autorités ont diffusé de tels messages sur les réseaux sociaux sachant bien que cela peut envenimer une situation déjà électrique dans le Centre. Venant de nos dirigeants, inquiète. Au Centre, face aux problèmes des Peuls et Dogons qui s’entretuent, comment nos autorités peuvent verser de l’huile sur le feu sachant pertinemment qu’avec de tels messages, les habitants de Kona commenceront à se regarder en chiens de faïence ? En tout cas, c’est très troublant !

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

Jeunesse et Emploi: Où en est le choix ?

La question du Job est devenue, depuis des années, un sujet palpable de la jeunesse. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils