lundi 9 décembre 2019
Accueil | Société | Journée mondiale d’aide humanitaire: L’édition 2019 célébrée dans un contexte difficile 

Journée mondiale d’aide humanitaire: L’édition 2019 célébrée dans un contexte difficile 

 

Le Mali, à l’instar des autres pays du monde entier, a célébré, hier, lundi 19 août, la journée de l’aide humanitaire. D’un communiqué de l’organisation humanitaire OCHA, il ressort qu’au Mali cette journée est commémorée dans des conditions très difficiles vu la situation sécuritaire qui reste très précaire.  Elle prévient que plus de 296 millions de dollars US (soit plus de 1,7 milliard de francs CFA), sont recherchés par les acteurs à travers le Plan de réponse humanitaire. Cet argent doit permettre d’assister 2,3 millions de personnes vulnérables. Cependant, OCHA affirme qu’à ce jour, seulement 80 millions du montant attendu ont été mobilisés (soit 27% du montant recherché).

Dans ce document, il ressort que la situation humanitaire au Mali s’est aggravée entre mai et juin derniers à cause de l’aggravation du phénomène d’insécurité à l’échelle nationale. Un fait qui favorise l’insécurité alimentaire dans tout le pays et particulièrement dans les Régions du Nord et du Centre où sévissent toutes sortes d’actes de violences et d’attaques terroristes meurtrières. D’où, selon OCHA, les populations locales les plus touchées par cette insécurité alimentaire sont majoritairement celles du  Nord et du Centre du pays.

À cela s’ajoute l’inquiétude qui empêche les gens de cultiver leurs champs. C’est le cas, par exemple, des Habitants de Mopti, Région dont les populations sont les plus touchées face à cette situation. Selon le Rapport, elles sont contraintes de rester dans les maisons à cause du phénomène d’insécurité.

Dans la même déclaration, OCHA souligne aussi que près de 550.000 personnes auront besoin d’une assistance alimentaire d’urgence pendant la période des soudures qui s’étend de juin à septembre. Parmi ces personnes concernées, plus de 60%  seraient des Régions de Mopti et de Ségou.

Les Déplacés ne sont pas épargnés

Le Rapport révèle que plus de 147.800  Déplacés et  populations restées sur place sont vulnérables.

Cependant, l’organisation humanitaire (OCHA) s’inquiète pour le retard dans la mobilisation des financements. Ce qui pourra  affecter les possibilités de venir en aide à ces personnes dans l’extrême besoin. Selon l’organisation, sur les 170 milliards nécessaires, environ 47 seulement ont été mobilisés pour l’instant.

A. Haïdara LE COMBAT 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

MAOULOUD 2019 : L’indignation de Dr Guida Landouré

    Le 15 novembre a été chômé à l’improviste pour fêter Maouloud. Pourtant, cela …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils