mardi 26 octobre 2021
Accueil | International | Interconnexion électrique en 225 KV Guinée-Mali : La signature des accords

Interconnexion électrique en 225 KV Guinée-Mali : La signature des accords

Au Ministère de l’Economie et des Finances, il a été procédé à la signature des accords de financement du Projet d’Interconnexion Electrique en 225 KV Guinée-Mali et du Projet de développement de mini centrales hydroélectriques et des réseaux de distribution associés, d’un montant de 39,2 milliards de CFA avec la BAD.

Les efforts se poursuivent au Mali pour le développement des infrastructures énergétiques et d’accès à l’électricité pour les populations et les entreprises.

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a signé, avec la Banque Africaine de Développement (BAD), les accords de financement du Projet d’Interconnexion Electrique en 225 KV Guinée-Mali et du Projet de développement de mini centrales hydroélectriques et des réseaux de distribution associés,  pour un montant total de 39,2 milliards de CFA. C’est en marge de la réunion spéciale des Gouverneurs de la Région Afrique de l’Ouest (RDGW) et de la Banque Africaine de Développement (BAD). Une réunion qui a eu lieu, le jeudi 11 janvier 2018, à Abidjan (Côte-d’Ivoire).

« C’est avec une grande satisfaction que je viens de signer avec vous les présents accords par lesquels la Banque Africaine de Développement met à la disposition du Gouvernement du Mali respectivement un don FAD[i] de 13,9 millions UC (10,90 milliards de F CFA) et un prêt FAD de 16,1 millions UC (12,60 milliards de CFA) pour contribuer au financement du projet d’Interconnexion Electrique en 225 kV Guinée-Mali et un don FAT[ii] de 20 millions UC (15,70 milliards F CFA) pour le financement du Projet de développement de mini centrales hydroélectriques et des réseaux de distribution associés », a déclaré le Dr. Boubou Cissé, lors de la cérémonie de signature. C’est en présence de Janvier Litsé, Directeur Général de la Région Afrique de l’Ouest (RDGW) de la BAD.

Le Projet d’Interconnexion Electrique en 225 kV Guinée-Mali a pour objectif de construire une ligne à haute tension entre la ville de Sanankoroba (Mali) et la frontière de Guinée et d’étendre le poste de haute tension de Sanankoroba. D’un coût global de 47,22 milliards de francs CFA, ce projet , à dimension sous-régionale, s’insère dans un vaste programme de construction de ligne d’interconnexion des réseaux électrique du Mali et de la Guinée sur 716,6 km (dont 127,7 km au Mali ) et de réhabilitation de six postes de hautes tensions (dont deux au Mali). Il bénéficie de financements de plusieurs partenaires techniques et financiers dont la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) dont l’accord de prêt d’un montant de 18 Milliards de francs CFA a déjà été signé.

«Le projet d’Interconnexion Electrique en 225 kV Guinée-Mali contribuera au renforcement des échanges d’énergie électrique entre les pays de la Sous-région ouest-africaine en général et,   en particulier, entre la Guinée et le Mali pour le développement socio-économique des deux pays à travers un accès plus accru des populations à une électricité de qualité et à moindre coût », a expliqué le Ministre malien de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé.

En ce qui concerne le Projet de développement de mini centrales hydroélectriques et de réseaux de distribution associés, souligne le Ministre de l’Economie et des Finances, «il vise notamment à accroître la puissance installée du Mali de 8,9 MW, à apporter de l’assistance technique pour la réalisation d’une étude de faisabilité du projet d’électrification de 60 localités cibles au niveau des Régions de Mopti et de Ségou et d’améliorer le taux d’accès des ménages à l’électricité en raccordant 12.500 ménages et opérateurs économiques au réseau électrique en zones rurales, tout en réduisant la pollution due aux gaz à effets de serre par la réduction du temps d’utilisation des groupes électrogènes ».

D’un coût global de 31,40 milliards de francs CFA, ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de valorisation à grande échelle des énergies renouvelables (SREP) approuvé par le Fonds d’Investissement climatique (CIF) au profit du Mali et s’étalera sur la période 2018-2022.

En concluant son allocution, le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, a exprimé toute sa gratitude et celle du Gouvernement malien envers la BAD pour ses efforts louables d’accompagnement pour le développement socio-économique du Mali.

Oumar Diakité : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Renforcement annoncé de la présence américaine au Sahel sur fond de brouilles entre Paris et Washington: À quelque chose, malheur est bon

  Entre Washington et Paris, rien ne va plus depuis que l’Oncle Sam a fait …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils