lundi 1 mars 2021
Accueil | Société | Insécurité « résiduelle au Mali » : La découverte des cadavres continue dans le Nord du pays

Insécurité « résiduelle au Mali » : La découverte des cadavres continue dans le Nord du pays

Dans la partie septentrionale du Mali, depuis quelques semaines, des Habitants continuent de découvrir des corps à travers la nature. Malheureusement, ce régime d’Ibrahim Boubacar Kéïta qualifie ces actes d’insécurité de « résiduelle ».

L’actualité est révélatrice. Pour satisfaire la volonté du Président IBK de réviser la constitution de 1992, la Présidente de la Cour Constitutionnelle a qualifié l’insécurité que nous vivons de « résiduelle ». Cela, pour faire taire l’article 118 de la Constitution.

Hélas ! C’est la triste réalité. Des citoyens maliens sont tués à longueur de journées comme des poussins sur toute l’étendue du territoire national, en général, et dans le Nord du pays, en particulier. Le fait est incontestable, les zones du Nord du pays échappent à tout contrôle de l’Etat du Mali. La pratique n’a rien à envier à la jungle. La raison du plus fort est toujours la meilleure dans ces localités. Conséquences : des personnes sont froidement assassinées ; des exactions de toutes sortes sont perpétrées avec, à la clé, des braquages devenus quotidiens sur les différents axes routiers.

C’est dans cette logique que, courant week-end dernier, près de Djebok, trois corps ont été découverts sur la route qui mène à Ménaka. L’information est d’une source spécialisée dans le domaine sécuritaire. Faut-il noter ce cas sans parler des attaques à mains armées contre les forains devenues monnaie courante. «Lundi matin, dans le Gourma de Gao, des forains, à bord d’un camion, ont été attaqués par quatre Hommes armés sur motos. Ces bandits ont dépouillé les passagers de tous leurs biens. C’était sur la route de N’Tillit », informent des populations locales.

N’est-ce pas de l’insécurité « résiduelle au Mali » ?, tout comme la fusillade contre « Marshal Madou » ainsi que la découverte des explosifs non loin du domicile de la Présidente de la Cour Constitutionnelle.

Oumar Diakité: LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

DIASPORA : Bientôt une semaine de la diaspora   

  Initier une semaine de la diaspora est l’une des recommandations majeures issues de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils