samedi 6 mars 2021
Accueil | Société | Insécurité à Bamako : Missira, un quartier très dangereux

Insécurité à Bamako : Missira, un quartier très dangereux

De par sa proximité au Stade Modibo Kéïta, le quartier de Missira a été  le théâtre de plusieurs vandalismes de tous genres lors des concerts qui se déroulent dans les enceintes dudit stade. Le dernier en date fut la production de l’artiste nigérian, Davido. Après le spectacle, les spectateurs ont été témoin d’un brigandage digne d’un film hollywoodien. Des jeunes à bord motos ont aspergé du gaz lacrymogène sur des jeunes filles qui étaient sur le chemin de retour après avoir assistés à l’évènement.  
Dans la nuit du concert du célèbre artiste  nigérian nommé “ Davido“, le Stade Omnisports Modibo Kéïta  était bondé de monde. Toutes catégories d’âge et de niveau de vie se sont retrouvées dans ce stade.

Ce jour vers 4 heures du matin, après le concert , dans le quartier de Missira, tout proche du Stade Président Modibo Kéïta, deux individus assis sur un moto Djakarta ont attaqué un groupe de jeunes ; deux filles et deux garçons. Le fait s’est déroulé juste dernière la cité de police et par hasard, nous avons assisté à toute la scène. Nous étions à 300 mètres de l’action. Les deux individus sur motos foncent en toute vitesse en direction du groupe et arrivés au niveau de ces jeunes, celui qui était assis derrière a aspergé du gaz lacrymogène sur le visage des filles et au moment où elles crient de douleur, les bandits  s’emparent de leurs  téléphones portables et s’enfuient.

Cet acte criminel n’est ni la première, ni le second. Dans ce quartier, ces violences sont en répétition permanente. Les bandits s’attaquent régulièrement à des innocents citoyens de Missira. Selon nos informations, la rue est souvent ciblée par ces voleurs et malfrats venant  de tous les coins de Bamako. L’endroit est devenu un lieu  interdit aux populations pendant la nuit surtout quand il y a un événement comme le concert géant que vient de livrer Davido. Deux jours après, cet malheureux incident, d’autres bandits armés jusqu’aux dents ont attaqué une femme qui quittait la Banque western-Union, sise dans le même quartier. Comme le dit l’adage,  tous les jours appartiennent au voleur mais un jour viendra où la victime aura sa revanche. C’est ainsi que cette fois ci, les brigands ont été capturés et brûlés vif par une foule désemparée en colère.
Le pire, c’est que cette situation s’empire de jour en jour avec des actes de vols, de viols, de violation à domicile, d’attaque de boutiques, etc… Les pauvres victimes ne font que subir ces attaques et le phénomène d’insécurité ne fait que s’amplifier dans cette zone criminogène.
Il faut que les services de sécurité prennent les dispositions qui s’imposent pour combattre ce climat d’insécurité qui règne dans le secteur afin que les populations puissent dormir en toute quiétude en se sentant en sécurité chez eux.
Fatoumata Bintou Tounkara, Stagiaire : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Flambée du prix des denrées alimentaires : Entre contestation et ignorance de fait !    

Cela fait des semaines maintenant que le prix de certaines denrées alimentaires connait une véritable …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils