mardi 28 juin 2022
Accueil | Société | IBK à Douentza et Tombouctou : Le mérite revient à Facebook

IBK à Douentza et Tombouctou : Le mérite revient à Facebook

Hier, aux envions de 10 heures, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, s’est rendu à Douentza et à Tombouctou pour présenter ses condoléances aux familles des victimes des actes terroristes  perpétrés contre les forces onusiennes déployées dans les deux villes. 

Le dimanche dernier a été une journée cauchemardesque dans  les villes de Douentza et de Tombouctou. Les deux villes, en l’espace de quelques heures seulement, ont été frappées par des attaques terroristes qui visaient les camps de la MINUSMA. Les victimes sont au nombre de 18 et on dénombre malheureusement plus de civils que  les cibles pointés qui sont les militaires de la force onusienne. Ces attaques sont survenues quelques heures après celle qui a touché la capitale burkinabè, Ouagadougou. Après les évènements douloureux de janvier 2016, les terroristes  ont  frappé un autre café (le café Istanbul) dans la rue Kwamé N’Krumah, un endroit très fréquentée par les Expatriés. Le lendemain de cette attaque qui a durement éprouvé le Peuple frère du Burkina, le Président IBK, en sa qualité de Président en Exercice de la nouvelle force conjointe  du G5 Sahel, mis sur pied à Bamako, le 2 Juillet 2017, en présence du Chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, s’est immédiatement rendu au chevet de Roch Marc et du Peuple burkinabè.  Un geste fort et salué à juste titre par les autorités du Burkina et le Peuple burkinabè.

Si cette visite expresse d’IBK a été unanimement saluée par le Burkina, au Mali, en revanche, elle divise l’opinion.  Le baromètre pour juger cette division partant de cette visite présidentielle est «Facebook».  Bon nombre d’internautes se sont offusqués de voir le Président aller à Ouaga alors que, sur son propre territoire, des attaques avaient eu lieu.  «Ouaga, 18 morts ; Mali, 18 morts et IBK se presse pour aller au Burkina comme si les morts maliens ne comptaient pas », écrit une internaute sur sa page. Cet avis est partagé par cet autre internaute qui pense qu’IBK, en allant à Ouaga, au lieu de se rendre à Douentza et à Tombouctou, montre clairement le peu d’intérêts qu’il a pour son Peuple, celui là même qui l’a haussé au sommet en tan que Président.  Les tons vont du plus sérieux au plus moqueurs sur ce déplacement présidentiel. «IBK aime les voyages. C’est un fait. Ce malheur du Burkina est aussi occasion pour lui de sauter dans son Boeing», se moque cet autre internaute. Mais l’avis n’est pas partagé par tous. «IBK est Président en Exercice du G5 Sahel. En se rendant à Ouaga, c’est un message fort qu’il va lancer à l’endroit des terroristes et un engagement dans la mise en œuvre de la force conjointe», tempère un autre «facebookeur», même si son avis est partagé par une minorité. Mais le post qui milite en faveur de ce déplacement burkinabè et qui a attiré le plus grand nombre de commentaires, une centaine, c’est celui d’Aminata Boré qui écrit : «Le Président IBK est le Président en Exercice du G5 Sahel pour la lutte contre le terrorisme dans le Sahel.  Le Burkina Faso fait partie des pays signataires. Il est tout à fait normal, donc, que le Mali, par son Président, témoigne de l’intérêt et du soutien pour le Burkina Faso victime d’attaque terroriste. Le Président IBK n’est que dans l’exercice de sa fonction en tant que Président du G5 Sahel, parce que le Mali est le pays qui vit assez directement le phénomène de terrorisme dans la zone sahélienne. Le Mali ne se trouve pas sombrant dans le désarroi total parce que, depuis  le début de la crise, il a bénéficié du soutien et de l’accompagnement des autres pays frères dont le Burkina Faso. Le Premier Ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, Chef du Gouvernement, qui est allé sur les lieux de l’attaque contre la MINUSMA, a condamné l’acte et a témoigné de la compassion du Gouvernement aux familles des victimes. Il est important que nous comprenions que le Président de la République travaille avec une équipe et que, dans un Etat démocratique, il ne saurait être le Chef de tout. Il coordonne et délègue des responsabilités. Arrêtons de toujours  chercher la petite bête là où il n’y en a pas». Si le fait d’avoir rappelé la présence du Premier Ministre aux côtés des familles des victimes a réussi à tempérer les ardeurs de quelques internautes, d’aucuns sont restés sur leur position en critiquant cette visite. Ce déchainement sur la toile semble avoir porté fruit. Car, après la visite du PM dans les villes attaquées (une visite qui devrait normalement suffire), le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, s’est lui même rendu, hier, jeudi 17 courant, à Douentza et à Tombouctou pour présenter ses condoléances aux familles des victimes et remonter le moral des troupes maliennes et des forces onusiennes. Comme quoi, Face book, ailleurs comme ici, fait bouger les lignes.

Mohamed Dagnoko : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

ASSEMBLÉE ORDINAIRE DU GPAC: Les responsables s’engagent pour la mise en œuvre des recommandations

    Le Groupement professionnel des agences de communication du Mali (GPAC) a tenu, hier …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils