samedi 31 octobre 2020
Accueil | Société | Grève illimitée des agents de la santé : Fin du cauchemar pour les patients des hôpitaux publics

Grève illimitée des agents de la santé : Fin du cauchemar pour les patients des hôpitaux publics

Le Chef du gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga vient d’enregistrer son premier succès à la tête du Gouvernement. Suite aux négociations entreprises déjà entre le gouvernement et le syndicat  de la santé,  il y a eu enfin, un compromis. Les syndicalistes ont annoncé, le dimanche 16 avril, avoir levé leur mot d’ordre de grève illimitée qui a démarré le 9 mars dernier. Une reprise de service  qui intervient après plusieurs semaines de paralysie au niveau des structures sanitaires publiques.

Après deux jours d’intenses négociations , les agents de la santé ont pu avoir gain de cause. Et pour le nouveau gouvernement, ce fut un pas en avant. Sur neuf points de revendication, les syndicats de la Santé, de l’Action sociale et de la Promotion de la Femme et la Fédération des syndicats de la Santé et de l’Action sociale du Mali  ont eu gain de cause sur tous les huit  et un accord partiel pour le dernier point. Ce qui met finalement fin à un terrible cauchemar des patients des hôpitaux publics qui a duré pendant 38 jours francs.

Pour un début, on peut, donc, espérer  qu’avec l’arrivée de ce nouveau PM, il y aura de changement  escompté sur le front social?  Quand même, sur les réseaux sociaux, les avis des internautes divergent déjà. Pour les uns, l’actuelle équipe du gouvernement mérite d’être félicitée et, pour d’autres, c’est juste une stratégie politique, parce que, selon eux, le problème pouvait être résolu dès le début.

Pour  les citoyens lambda, cet arrêt de grève illimitée des agents de la santé ne peut être que salutaire. Par ailleurs, ils demandent au gouvernement  de faire beaucoup plus d’attention avec leurs attentes.

Les agents de la santé ont repris le travail, le dimanche 16 avril. Par contre, l’éducation reste pour le moment non gérée. Selon le Syndicat National de l’Enseignement Supérieur (SNES), la grève illimitée est toujours maintenue. Du moins, jusqu’au moment où nous  mettons sous presse. Cela, malgré l’appel du Premier Ministre qui leur demande d’observer une  trêve pour relancer les négociations.

Adama A. Haïdara : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Emploi et formation professionnelle : le ministre Mohamed Salia Touré à pied d’œuvre 

Le département de la formation professionnelle et de l’emploi est le ministère névralgique dans la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils