mardi 30 novembre 2021
Accueil | Société | GRÈVE DE L’UNTM: Une semaine morose en gestation

GRÈVE DE L’UNTM: Une semaine morose en gestation

Après deux grandes grèves (une semaine et trois) qui ont été observées par les militantes et militants à plus de 95%, l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) a débuté sa nouvelle grève de cinq (5) jours, aujourd’hui. Cette grève paralyse le pays.
La plus grande centrale syndicale met le pied dans le plat des autorités transitoires. Rien ne va entre elles. En moins de 10 mois, c’est la 3egrève qui se poursuit. Les autorités de la Transition n’arrivent pas à résoudre leurs doléances. À chaque grève de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali, c’est le pays qui recule et les Maliennes et Maliens en souffrent. Elle n’arrange personne ! Pendant cette semaine, il aura un blocus partout, mais le seul avantage, c’est que la circulation sera fluide, comme un jour férié. L’UNTM est une puissance puique plusieurs structures comme l’Agence Malienne de Presse (AMAP), l’ORTM, plusieurs banques sont affiliées à cette centrale syndicale. Elle a la force et les moyens de paralyser le pays entier et l’État perdra plusieurs milliards durant une grève déclenchée par l’UNTM. En tout cas, la semaine deviendra morose. Toutes les activités seront nonchalantes. Certains préfèrent passer la semaine à la maison et d’autres en profitent pour aller en déplacement. Cette grève de la plus grande centrale doit être résolue dans un bref délai sinon le Mali sera à l’arrêt.
Actuellement, notre pays ne mérite pas cette grève et de surcroit pour toute la semaine. Les autorités de la Transition ont intérêt à renégocier avec l’UNTM pour trouver une solution sinon elles auront des difficultés à mener à bien les mois qui restent avant la fin de cette Transition, un moment si fragile où il est vital de bien gérer le pays pour la réussite de leur passage avec en clé la bonne tenue de l’élection présidentielle à venir pour un président démocratiquement élu.
L’UNTM a décidé d’observer son mot d’ordre de grève jusqu’à la satisfaction de ses doléances. Cette semaine sera peu fréquentée. Une chose est sûre, elle impactera sur le Mali et particulièrement sur son économie. Le Bureau Exécutif de l’UNTM sensibilise déjà l’ensemble de ses militantes et militants à rester mobilisés et déterminés pour la réussite pleine et entière de la grève. Entre temps, cette plus grande centrale syndicale coupe le sommeil aux autorités de la transition.
Cette semaine entrera dans les annales du Mali, une semaine qui débute timidement.
Diakaridia Sanogo LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Polygamie : Des femmes  témoignent sur comment elles en ont été informées

  Au Mali, le code de la famille prévoit l’option du régime polygamique pour un …

error: Contenu est protégé !!
Aller à la barre d’outils