samedi 7 décembre 2019
Accueil | Société | GRAND RASSEMBLEMENT AUTOUR DES FAMA A LA PLACE DE L’INDEPENDANCE: FSD, ADP-Maliba, PACP, LDC, APM, RPDM, UNTM, CSTM, CDTM, Anko Mali Dron ont  sonné la  grande mobilisation pour les FAMA  

GRAND RASSEMBLEMENT AUTOUR DES FAMA A LA PLACE DE L’INDEPENDANCE: FSD, ADP-Maliba, PACP, LDC, APM, RPDM, UNTM, CSTM, CDTM, Anko Mali Dron ont  sonné la  grande mobilisation pour les FAMA  

 

Ils étaient quelques milliers à répondre à l’appel de certains partis politiques, d’associations de la société civile et des syndicats, le vendredi 15 novembre 2019 pour soutenir les Forces de défense  et de sécurité du Mali qui se trouvent dans une impasse totale. Ils ont, à travers ce meeting géant tenu à la place de l’indépendance,  lancé un vibrant appel aux autorités pour mettre les FAMA dans des conditions sécuritaires et d’équipements afin qu’elles accomplissent leurs missions régaliennes de défense de l’intégrité territoriale, de la sécurisation des personnes et de leurs biens. Ils n’ont pas manqué de rappeler que la lumière soit faite sur les achats des équipements militaires et que les moyens aériens soient disponibles pour renforcer la capacité opérationnelle de l’armée. Ne sont-ils pas à prendre au sérieux, malgré la  mobilisation à demi-teinte ? Quelle lecture le régime IBK  devra faire de ces sorties intempestives des citoyens de tous ordres  pour manifester leur ras-le- bol face à la situation socio sécuritaire ?

C’est par l’hymne national chanté à l’unisson par les participants que le meeting a commencé. Il a enregistré la présence, entres autres de Soumaila Cissé du FSD- URD, Mountaga Tall du CNID, Choguel Kokalla Maiga du MPR, Modibo Sidibé des FARE, Konimba Sidibé de MODEC, Youba Ba de l’ADP Maliba, Mohamed Ali Bathily des APM, Paul Ismaël Boro, Amadoun Amion Guindo, Mme Dédéou, Yéah Samaké, Mme Sy Kadiatou Sow. Se succédant tour à tour sur le podium ils ont tous réitéré leur soutien indéfectible à l’armée, qui est victime aujourd’hui de la mal gouvernance. Ils se sont incliné pieusement devant la mémoire de tous les soldats tombés sur le champ de l’honneur, de ceux qui ont disparu et ont souhaité prompt rétablissement aux nombreux blessés civils et militaires. Pour les différents intervenants notre armée a été trahie par les autorités actuelles, c’est pourquoi ils exigent que la lumière soit faite sur les achats des équipements militaires et surtout les avions qui sont cloués au sol. Pour Soumaila Cissé et ses camarades de l’Opposition la défense de l’intégrité du territoire est un devoir régalien de l’armée malienne et par conséquent il faudrait que les moyens soient mis à sa disposition pour cette mission. Ils ont également demandé aux forces étrangères ici présentes d’aider nos FAMA pour l’atteinte de cet objectif. Pour le Général Moussa Sinko Coulibaly, le responsable de l’effondrement de l’Etat malien est IBK, le Président de la République, qui a failli à sa mission et il lui a demandé de tirer toutes  les conséquences de son échec et de rendre le tablier. C’est pourquoi il a entonné en chœur  avec les participants le slogan IBK démission ! Quant à Mohamed Ali Bathily des APM, se basant sur   le rapport du Vérificateur général sur les équipements militaires, il n’a pas manqué de citer les noms de  deux anciens ministres de la défense au moment des faits, à savoir Soumeylou Boubèye Maiga et Tiéman Hubert Coulibaly, qui  doivent être interpelés pour qu’ils s’expliquent sur l’utilisation faite de l’argent qui devrait servir à équiper les FAMA. Me Bathily invite, pour plus de détails sur les différents dossiers, tous les maliens à un grand rassemblement pour soutenir la justice le vendredi prochain..

En définitive, IBK doit entendre le cri de cœur de cette frange importante de la société. Il doit agir avant qu’il ne soit trop tard. Car certains intervenants n’ont pas hésité à brandir la possibilité du départ précipité d’IBK avant la fin du mandat ; même si les conséquences pourraient être dramatiques pour le pays. Le meeting a pris fin aux alentours de 17 heures de la même manière qu’il a débuté avec l’hymne national du Mali

Youssouf Sissoko INFO SEPT 

                                       

Djibril Coulibaly

Voir aussi

AFFAIRE YAYA CISSÉ : Le Président de la CNDH, M. Aguibou Bouaré promet de s’investir

Dans la matinée du lundi 18 novembre 2019, M. Aguibou Bouaré, Président de la Commission …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils