dimanche 17 octobre 2021
Accueil | Société | Gestion des stocks d’armes au Mali : Les USA contribuent à hauteur de 1.740.000 $

Gestion des stocks d’armes au Mali : Les USA contribuent à hauteur de 1.740.000 $

Des clés de 22 armureries remises aux Forces Armées Maliennes (FAMA), à la Douane et à la Police pour stocker des armes à Ségou, Mopti et Bamako, telle est la contribution faite, le 27 février dernier, par les États-Unis au Mali à travers son Ambassadeur à Bamako.  Le projet de construction de ces installations et programmes de formation du personnel était sponsorisé par les États-Unis et mis en œuvre par une ONG partenaire, Mines Advisory Group (MAG). Ce partenariat a été rendu possible grâce au financement du programme phare du Bureau des affaires politico-militaires du Département d’État américain pour l’élimination et la réduction des armes. L’initiative vise à prévenir la prolifération illégale et dangereuse des armes et de munitions au Mali.

Dans son allocution, l’Ambassadeur américain a reconnu les énormes défis auxquels font face les forces de sécurité maliennes et a souligné que la nécessité «d’empêcher les terroristes et les criminels d’avoir accès aux armes et aux munitions est un objectif essentiel dans les efforts pour maintenir la stabilité et la paix au Mali et dans le Sahel». Il a indiqué qu’un nouveau projet d’un montant de 125 millions FCFA a débuté en janvier 2018 pour construire et rénover des infrastructures de stockage d’armes et de former les Agents de la Direction des Eaux et Forêts de Sikasso et de la Police de Bamako. Une composante de ce projet exécuté par Mines Advisory Group consiste à collaborer avec les Maliens pour détruire les munitions obsolètes et les armes inutilisables. Ces activités contribueront à réduire les risques d’accidents et de prolifération qui peuvent entraîner des effets humanitaires dévastateurs.

En 2017, les États-Unis ont dépensé 370 millions FCFA dans ces installations et programmes de formation pour les forces maliennes afin de décourager la prolifération illégale des armes. «Ce projet, s’appuie sur le travail accompli par le partenariat bilatéral signé en 2016, lorsque nous avons financé à hauteur de 375 millions pour la construction et la rénovation de 15 installations de stockage d’armes pour l’armée à Kati et Sikasso et la police à Bamako, pour sécuriser des milliers d’armes », précise un communiqué publié par l’Ambassade dans la foulée.

Ensemble, au cours des deux dernières années, les deux pays ont travaillé à la construction, à l’amélioration des infrastructures et au renforcement des capacités des forces de sécurité maliennes pour la gestion et le stockage des armes. Ces pratiques préviennent les accidents et empêchent les armes dangereuses de tomber entre les mains des terroristes et des criminels. Ces projets apportent une contribution essentielle à l’amélioration de la sécurité et de la stabilité au niveau national et régional ; peut-on lire dans le communiqué.

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Après la proclamation du résultat du Bac et DEF: Comment gérer le cas des classes de passage ?  

  Après la proclamation de certains résultats, la crise scolaire tend-elle  vers sa fin? Les cas …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils