jeudi 1 octobre 2020
Accueil | Société | (FVERDI) À PROPOS DU MEETING DU 5 JUIN 2020 : « …nous avons été trahis par CMAS, FSD et EMK… »

(FVERDI) À PROPOS DU MEETING DU 5 JUIN 2020 : « …nous avons été trahis par CMAS, FSD et EMK… »

Après le meeting du vendredi 5 juin dernier, les manifestants, à savoir CMAS, FSD et EMK, ont organisé un point de presse au siège du CMAS à Magnambougou au cours de laquelle 2020 le Coordinateur général de Force Vive Engagée Résolument pour la Démission d’IBK (FVERDI), Sidiki DIAWARA a manifesté sa frustration.

L’intervention du représentant du FVERDI lors de la rencontre a été relayée sur les réseaux sociaux et de ce fait, suscite de nombreuses interrogations sur l’objectif des manifestants. Ce qui met en doute le projet de la lutte pour le Mali. Cette courte vidéo publiée dimanche sur plusieurs plateformes d’informations met lourdement en cause l’objectif de l’Imam et ses poursuivants. Sidiki Diawara, le Coordinateur général de Force Vive Engagée Résolument pour la Démission d’IBK (FVERDI), se lance : « Nous avons été les premiers à porter plainte contre le Président IBK en justice pour la mauvaise gouvernance et haute trahison. Le 21 mai 2020, nous avions prévu de sortir pour manifester et demander la démission d’IBK. Ce jour-là, nous avons transmis une lettre à CMAS, FSD et EMK, qui l’ont tous déchargé. Nous leur avons informé que nous voudrions sortir et manifester le 4 juin 2020, car Modibo Kéïta, premier Président du Mali, est né à cette date.  Elle n’était pas fortuite. Ils nous ont instruits de négocier avec Salia, l’un des membres de CMAS, qui nous a proposé de surseoir à notre marche et attendre qu’ils décident une date pour qu’on manifester ensemble. La date du 5 juin a été retenue et j’ai transmis l’info au bureau. Nous avons accepté cette date. »

« La condition était qu’on travaille ensemble, dit-il, mais nous avons été trahis par CMAS, FSD et EMK. Il faut que je leur dise. Si c’est le cas, nous ne vous suivrons pas. Le jour du meeting, j’ai tout fait pour monter à la tribune, mais ils ne m’ont pas laissé faire. »

C’est une déclaration qui ne laisse personne indifférent, dans la mesure où CMAS, FSD et EMK se doivent rassembleurs pour le bonheur du Mali. Cela voudrait dire qu’ils doivent tout mettre en œuvre pour garder la crédibilité de leur objectif commun, celui de changer les choses dans ce pays.

Moriba DIAWARA

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

L’ex DG de Laïco-Mali écroué pour malversation financière

Selon des sources proches de l’Hôtel Laïco Amitié, L’ex Directeur général de la société Laïco-Mali …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils