samedi 4 avril 2020
Accueil | Economies | Forum des eleveurs sur le vol recrudescent des animaux : 6 296 bovins et 3625 ovins volés courant 2014 pour une valeur estimée de plus d’un milliard de nos francs

Forum des eleveurs sur le vol recrudescent des animaux : 6 296 bovins et 3625 ovins volés courant 2014 pour une valeur estimée de plus d’un milliard de nos francs

En vue de bien sécuriser le secteur, les éleveurs du pays ont organisé, le jeudi 26 janvier 2017 à la Maison des Aînés, un forum sur le vol recrudescent des animaux. La cérémonie d’ouverture présidée par M. Nango Dembélé, ministre de l’Elevage et de la Pêche a eu lieu en présence de M. Bakary Togola, président de l’Assemblée Permanent de la Chambre d’Agriculture du Mali. Ont également pris part à cet événement, la commission de développement rural de l’Assemblée Nationale, les représentants des ministères en charge de l’Agriculture et de la Justice ainsi que les éleveurs venus des régions.
A l’entame de ses propos, M. Nango Dembélé a remercié l’APCAM, les organisations professionnelles de l’élevage ainsi que l’ensemble des participants au forum autour de la problématique du vol de bétails au Mali. Il a saisi l’opportunité pour dire merci au représentant des ministres ainsi qu’aux représentants des institutions et de la société civile qui ont fait le déplacement. Car, dit-il, « les solutions du vol de bétails ne relève pas seulement du département en charge de l’Elevage mais de plusieurs départements ministériels et de l’ensemble des acteurs de sous-secteur. En plus des investissements modestes alloués à l’élevage et du redressement parcourus aux espaces pastoraux, nous constatons aujourd’hui que le sous secteur de l’élevage fait face à une autre contrainte grandissante, celle du vol des bétails. En effet, à l’instar des pays de la sous région, le vol de bétail s’installe de plus en plus dans notre pays. Il frappe de plein fouet le cheptel avec parfois malheureusement des pertes en vue humaine. »
En 2014, il a été rapporté le vol de 6296 bovins et 3862 ovins dans certaines circonscriptions du Mali pour une valeur estimée à 1 milliard 400 millions de F CFA. Une énorme perte qui revient aux éleveurs. Ce chiffre représente des cas déclarés et traduisent l’ampleur du phénomène dont l’épicentre se situe au bord des grandes agglomérations. De même, les zones transfrontalières sont de plus en plus touchées par le phénomène avec de nombreuses pertes en vies humaines. Le mode opératoire du vol de bétail a évolué au fil des années. Il est passé de simple vol à main à un système savamment organisé et ingénieusement mis en place par des bandes de voleurs. Les animaux sont souvent abattus dans les fermes ou le champ et les viandes portées dans les points de vente ou dans les foires hebdomadaires pour être écoulé dans le circuit de commercialisation normale.
Bakary Togola, président de l’APCAM, quant à lui, a demandé aux autorités compétentes l’aide du secteur afin de sortir de cette situation illégale qui, aujourd’hui, ruine tous les secteurs qui sont liés à ce secteur, à savoir l’agriculture. Selon lui, aujourd’hui, on ne peut parler de l’agriculture sans l’élevage. Les deux sont complémentaires.
Mamadou Dolo
dolo@journalinfosept.com

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Traitement du Coronavirus : L’utilisation de la chloroquine autorisée, l’automédication interdite au Mali 

« L’utilisation de la Chloroquine a été validée hier (01 Avril 2020) par le ministère …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils