samedi 16 janvier 2021
Accueil | Société | Fin des concertations nationales : Rien sur le profil du Président de la transition

Fin des concertations nationales : Rien sur le profil du Président de la transition

Les trois jours de concertations nationales sur la transition ont pris fin ce samedi 12 septembre au centre international de conférence de Bamako, CICB. En conclusion, il a été que la transition va durer 18 mois et le président et le vice-président seront désignés par un collège mis en place par le CNSP. Cependant la question à savoir si c’est un militaire ou un civil qui va présider cette transition. Pas de réponse pour le moment.

 

Ces trois jours de concertations ont été consacrés à la validation de la charte et de la feuille de route à suivre pour la transition.

Ainsi à l’issue des trois jours, la durée de la transition a été fixée à 18 mois. Et comme demandé dans la charte, il y aura un président et un vice-président pour la transition qui seront désignés par un collège mis en place par le CNSP. Quant au Premier ministre, il sera désigné par le Président. Le nombre des membres du gouvernement sera de 25 ministres au plus. Il sera constitué des membres du M5-RFP, des centrales syndicales, de la société civile et des Maliens de l’extérieur.

Pour ces personnes, il a été précisé également qu’elles ne seront pas éligibles durant les élections organisées pendant cette période.

Dans cette conclusion, il est aussi recommandé que le président de la transition soit quelqu’un qui a une bonne moralité, un carnet judiciaire vierge et être bien portant mentalement et physiquement. Son âge devra varier entre 35 et 70 ans.

Cependant, six axes ont été retenus. Il s’agit notamment de rétablir la défense et la sécurité sur l’ensemble du territoire, promotion de la bonne gouvernance, la refondation d’un système éducatif, les réformes politiques et institutionnelles, l’adoption d’un pacte de stabilité sociale et enfin l’organisation des élections générales.

Il faut rappeler qu’à cette rencontre était présents les délégués des régions, du district de Bamako, de la diaspora malienne, le représentant de la CEDEAO et d’autres personnalités.

A. Haidara

Malick Diancoumba

Voir aussi

Des  créations d’associations de soutien!

Depuis un certain temps, nous constatons l’érection tous azimuts d’associations, ici à Bamako et ailleurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils