mardi 18 mai 2021
Accueil | Oeil du combattant | Face à la Manif. à Bamako: le Conseil des Ministres annulé, des réseaux sociaux dont facebook coupés !

Face à la Manif. à Bamako: le Conseil des Ministres annulé, des réseaux sociaux dont facebook coupés !

Les manifestations populations ayant eu lieu à Bamako à la suite de l’interpellation du chroniqueur radio, Youssouf Mohamed Bathily alias Ras Bath, ont provoqué l’annulation du Conseil des Ministres du mercredi 17 août 2016 et provoqué, du coup, la censure des réseaux sociaux, précisément Facebook.

Les plus hautes autorités du Mali ont mesuré l’ampleur gravissime du tollé en cours dans ces derniers jours dans la capitale. Aucun risque n’a été pris à la légère. Face à la révolte populaire au niveau du Tribunal de la Commune IV, avec possibilité de se généraliser un peu partout dans la ville de Bamako, le traditionnel Conseil des Ministres n’a pas pu avoir lieu avant-hier. Le Président de la République et ses Ministres ont sursis à ladite rencontre hebdomadaire de travail au palais de Koulouba. Les voitures noires des Ministres n’ont pas osé circuler en ce jour du mercredi 17 août. Chacun s’est terré dans sa protection. Pour ce faire, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a jugé nécessaire de rester dans sa résidence à Sébénikoro fortement sécurisée. Il n’y a eu aucun déplacement pour Koulouba ce mercredi. Toute chose qui a évité toute autre éventualité aux manifestants de s’en prendre à la personne physique de nos Ministres ou à leurs cortèges officiels.

En outre, face à la amplification des mouvements qui se faisaient à travers le net, le réseau social, Facebook, a été bloqué. Car, les informations, les propos et les actes de « va-en-guerre » se publiaient sur Facebook. Afin de faire face à la situation déjà déplorable et délicate, les services de sécurité auraient décidé la censure de Facebook. C’est ainsi que, depuis la nuit du mercredi au jeudi dernier, jusqu’au moment où nous mettions sous presse, aucun compte facebook n’était encore opérationnel. Il n’y avait plus de possibilité d’être actif sur ce réseau social, plus de nouvelles publications.

Ladite mesure a permis de minimiser les dégâts. Parce que les appels aux groupements ou attroupements pour les manifestations se relayaient surtout par le canal de ce réseau.

Rappelons que les manifestations ont provoqué la mort d’une personne (selon des sources officielles) et deux (selon d’autres sources indépendantes) avec plusieurs blessés graves. Des véhicules des forces de l’ordre incendiés, le Tribunal de la Commune IV du District de Bamako saccagé. Aussi, des manifestants ont déchargé dans les rues toutes sortes d’ordures et déchets ramassés par l’entreprise Ozone sur les voies publiques. Notamment, sur le trajet d’IBK, de Djikoroni-Para à Sébénikoro. Au pont de Woyowayanko, auprès de la Gare de Guinée, la tristement célèbre bataille de Woyowayanko(advenue entre les troupes françaises et celles d’Almamy Samory Touré) avait failli se rééditer sous le régime d’IBK. Cela entre les forces de maintien d’ordre et une foule de manifestants déchainée.

Le Fouineur

COULIBALY

Voir aussi

Mort d’Idriss Deby: La course au pouvoir !

Depuis la mort du maréchal, les vautours sont sortis et veulent maintenant en finir avec …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils